Se connecter S’abonner

81% des Français souhaitent une diminution de l’impôt sur les successions

Alors que les candidats à la présidentielle de 2022 s’emparent de la thématique de la succession, les Français sont 81% à espérer que l’impôt lié aux donations ou à un héritage soit revu à la baisse.

succession
Crédit: iStock.

Huit Français sur dix estiment qu’il « est juste pour les parents de transmettre le plus possible à leurs proches ». Partant de ce principe, ils aimeraient que l’impôt sur les successions soit réduit, explique une étude Opinion Way réalisée pour le compte des Echos et de Radio classique. Pourtant, moins d’un tiers des personnes sondées a profité d’une transmission de patrimoine. En revanche, ils sont 28% à se dire qu’ils vont en bénéficier dans le futur et 53% à estimer qu’un jour qu’ils transmettront un patrimoine.

Généralement, « les ménages les plus aisés » sont ceux qui ont déjà bénéficié d’une transmission de patrimoine, rapporte le quotidien. C’est notamment le cas de 42% de ceux dont le revenu mensuel est supérieur à 3.500 euros. Ceux dont le revenu oscille entre 2.000 à 3.499 euros ne sont que 30% dans ce cas et 18% des ménages dont le revenu mensuel est inférieur à 2.000 euros.

Un impôt inégalitaire

Si 83% des sondés âgés de plus de 50 ans sont favorables à une baisse de l’impôt sur les successions, 77% des 18-24 ans et des 24-35 ans partagent cet avis. L’opinion politique des personnes interrogées ne change pas grand-chose. Si les sympathisants de gauche sont un peu moins nombreux à espérer une réduction de l’impôt sur les successions, ils sont cependant majoritaires. Les sympathisants de La France insoumise sont 61% à en vouloir une. Et, de manière générale, seuls 16% des Français sont favorables à une hausse de la fiscalité, dans la mesure où il juge que cet impôt est « source d’inégalités sociales ». Ainsi, parmi toutes les taxes, celles sur les donations et l’héritage sont parmi celles que les Français aimeraient le plus voir reculer.