Se connecter S’abonner

Fiscalité : 80% des Français estiment que payer des impôts est un geste citoyen

La part des Français qui pensent que payer des impôts est un geste citoyen a bondi depuis 2018, selon une étude.

fisc
Crédit: iStock.

Pour 80% des Français, les prélèvements obligatoires sont un geste citoyen. Une part en hausse de 25 points par rapport à 2018, révèle une étude Harris Interactive commandée par la Cour des comptes et le Conseil des prélèvements obligatoires (CPO) et dévoilée par l’Opinion, mercredi 9 février. Le fait qu’en France, les impôts ont reculé de 52 milliards d’euros depuis 2017 participe sans doute à cette évolution. Pour autant, les trois quarts des sondés trouvent que les prélèvements obligatoires restent trop élevés.

De manière plus détaillée, 29% des contribuables sont « tout à fait d’accord » pour affirmer que payer des impôts est un acte citoyen et 50% sont « plutôt d’accord ». Ce qui ne signifie pas qu’ils aiment payer des impôts et, de manière générale, un sentiment de mécontentement domine, précise le quotidien. Pour preuve, près de 70% des personnes interrogées ne cachent pas leur insatisfaction par rapport à un système jugé peu équitable et trop pesant. Ainsi, près de la moitié juge que les impôts sur le patrimoine taxent les richesses de manière trop importante.

De meilleures relations avec l’administration fiscale

Et près des deux tiers trouvent que leur argent est mal dépensé. Par ailleurs, la quasi-totalité des sondés trouve qu’il existe un déséquilibre dans l’allocation des ressources de l’Etat aux missions dont il a la charge. En revanche, les administrés parlent d’une amélioration de leur relation à l’administration fiscale. Une évolution qui fait remonter le taux de satisfaction à 68 %. Et ce, même si un Français sur six assure avoir déjà fait l’objet d’un contrôle fiscal. « Tout ce qui peut être fait pour améliorer le cadre de la bonne gestion publique renforcera le consentement à l’impôt », précise à l’Opinion un cadre du CPO. Pour lui, ça ne fait pas un pli : un bon impôt est un impôt accepté.