Se connecter S’abonner

Impôts : vers une hausse historique de la taxe foncière

Entre 2011 et 2021, la taxe foncière avait déjà augmenté de 27,9%, selon le baromètre de l’Union nationale des propriétaires immobiliers.

taxe foncière
Crédit: iStock.

Encore une mauvaise nouvelle pour les propriétaires sur le front de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB). A la fin de l’été, la taxe foncière devrait connaître une augmentation historique, selon les chiffres de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) rapportés par Le Parisien. En cause ? La revalorisation cette année de 3,4% des valeurs locatives cadastrales servant de base de calcul à la taxe foncière. De plus, depuis 2018, la méthode de calcul de la taxe foncière a changé. Elle repose désormais sur l’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC).

L’inflation étant de retour, le coefficient d’actualisation 2022 évolue fortement. « Avec la règle précédente, députés et sénateurs pouvaient voter chaque année et aménager l’augmentation des bases. Là, c’est un calcul automatique très pénalisant », explique dans le quotidien Pierre Hautus, directeur général de l’UNPI. Par ailleurs, pour les propriétaires de plusieurs communes, la note pourrait être encore plus élevée. En effet, certaines communes et des syndicats intercommunaux et intercommunalités ont fait le choix d’augmenter les taux en 2022.

La taxe foncière a bondi de 15,3% à Tours

« Cela va avoir une influence considérable, car quand le taux augmente en même temps que la base, ça décuple la hausse. C’est l’effet catapulte », souligne Pierre Hautus dans Le Parisien. Ces hausses sont décidées afin de pallier les charges en plus à payer ou pour couvrir certains investissements tels que des lignes de tram ou des pistes cyclables. Ainsi, l’augmentation de la taxe foncière sera de 5% à Dijon. A Annecy, la hausse devrait atteindre 8,6% alors qu’à Tours elle sera de 15,3%. Avec la suppression de la taxe d’habitation l’année prochaine, les ressources fiscales des communes et intercommunalités sont de plus en plus réduites.