Se connecter S’abonner

Leboncoin : le site de bonnes affaires frappé par la taxe Gafa

Le groupe a été également fragilisé par la baisse de véhicules d’occasion, une des catégories les plus plébiscitées par les utilisateurs du site Leboncoin.

Leboncoin
Credit:CHAMUSSY/SIPA/1809131624

C’est l’un des sites préférés des Français. Mais dans un rapport publié jeudi par le groupe norvégien Advinta, propriétaire de Leboncoin, et relayé par Challenges, les résultats du site ont été plombés par la taxe Gafa française. Le spécialiste des annonces en ligne conteste cet impôt, malgré les requêtes du fisc français qui se justifie, expliquant que la plupart des revenus générés en France l’assujettissaient à cette taxe sur les services numériques ciblant généralement les géants américains du secteur.

Leboncoin, 28 millions de visiteurs uniques par mois

En précaution, Advenita a mis 39 millions d’euros de côté, dont 31 millions à titre de rétroactivité pour la période 2019-2021, même s’il a fait appel de la décision. Il fait également savoir qu’il s’est déjà acquitté d’un paiement de 11 millions d’euros pour l’année en cours. En faisant le calcul, c’est une perte nette de 54 millions d’euros qui a été enregistrée au troisième trimestre.

Mais 2023 est déjà dans le viseur. Avec pour objectif une croissance à deux chiffres des ventes ainsi qu’une progression de sa marge d’exploitation. Le groupe a été également fragilisé par la baisse de véhicules d’occasion, une des catégories les plus plébiscitées par les utilisateurs du Boncoin. Avec 28 millions de visiteurs uniques par mois, tous produits confondus, le site est l’un des plus prisés. « Dans l’automobile, nous avons 12 millions de visiteurs mensuels avec 900.000 véhicules disponibles », racontait fin 2021 à nos confrères le directeur du site pour l’auto, Olivier Flavier.