Se connecter S’abonner

Taxe d’habitation : une étudiante d’Amiens a reçu une facture de 7.000 euros pour un studio

Plus de 7.000 euros de taxe d’habitation pour 27 mètres carrés : c’est le montant qui a été réclamé par le fisc à une étudiante d’Amiens.

Taxe
Crédit: iStock.

Une jeune étudiante d’Amiens a reçu au début de l’été un courrier pour le moins désagréable : une mise en demeure pour payer la taxe d’habitation correspondant à son ancien logement. Problème : le montant s’élevait à 7066 euros ! Kenya Nicol habitait entre 2019 et 2020 un studio de 27 mètres carrés dans le quartier Saint-Leu, situé dans la préfecture de la Somme. Le courrier de mise en demeure est arrivé au domicile de ses parents, après l’envoi d’une première lettre à son adresse amiénoise, raconte le Courrier Picard le 20 juillet. Mais la jeune femme affirme qu’elle n’a pas pu prendre connaissance de ce courrier puisqu’elle n’habitait plus dans l’appartement.

Alors, l’étudiante pense être victime d’une erreur administrative. « Le logement que j’occupais est géré par un organisme chargé de louer des chambres étudiantes et des studios dans la même propriété. Je pensais donc avoir reçu la taxe d’habitation de toute la résidence qui comprend plusieurs chambres et studios », raconte Kenya Nicol au quotidien régional. Finalement, elle réussit à joindre l’administration fiscale pour obtenir une explication, mardi 20 juillet.

Maison de 500 mètres carrés

« On m’a expliqué que le montant de la taxe d’habitation avait été calculé sur la base de l’ancienne maison de ville de 500 mètres carrés transformée depuis en résidence étudiante ! Pour des raisons qui m’échappent, les impôts n’avaient pas l’information », précise la jeune femme à nos confrères. Les impôts ont accepté de recalculer ses droits, mais elle devra remettre certains documents, comme l’état des lieux de sortie de l’ancien appartement qu’elle occupait. Et donc, elle ne devrait finalement pas payer les plus de 7.000 euros réclamés.