Se connecter S’abonner

Taxe foncière, taxe d’habitation : ces chiffres que vous devez connaître

Les statistiques des impôts locaux (montant moyen imposé, hausse de la taxe foncière) ont été publiées par la Direction générale des Finances Publiques (DGFiP).

taxe foncière
Source : DGFIP



32 millions de personnes physiques propriétaires imposables à la taxe foncière sur le bâti en 2020 ; 70% de redevables de la taxe d’habitation en moins entre 2019 et 2020 grâce à la suppression progressive de l’imposition… Retour sur les statistiques des impôts locaux en 2020, publiées par la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

+1,3%

C’est la hausse annuelle de la taxe foncière en 2020. Elle est en toute logique en moyenne plus élevée pour les maisons que pour les appartements. Soit 908 euros (en augmentation de 1,5 % comparé à 2019) pour ces premières, contre 747 euros (+1,1 % sur un an) pour les seconds. Autre chiffre montrant le bond de l’impôt local : selon l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), la taxe foncière s’est envolée de près de 28% en dix ans.

827 euros

C’est le montant moyen imposé à un propriétaire en France en 2020. Selon la DGFIP, six propriétaires sur dix ne possèdent qu’une seule propriété pour un montant moyen de taxe foncière de 508 euros, et un propriétaire sur cinq en possède deux, pour un montant moyen sur l’ensemble des propriétés de 784 euros de taxe foncière.

Source : DGFiP

26,6 milliards d’euros

C’est le montant total de taxe foncière sur les propriétés bâties dû par les contribuables. Un montant en constante hausse, qui s’explique de deux manières : la revalorisation annuelle des valeurs locatives d’une part, l’augmentation du nombre de locaux d’autre part. Ainsi, en 2020, 39 millions de locaux sont dénombrés, détenus par 32 millions de personnes physiques, ou propriétaires. Soit 280 000 locaux et 200 000 propriétaires de plus qu’en 2019.

261 euros

« Conséquence de la réforme de la taxe d’habitation » selon la DGFiP, le montant de taxe d’habitation pour une résidence principale atteint 261 euros en moyenne en 2020, contre 383 euros en 2019. Soit une diminution de 32 % sur un an. A noter que ces montants moyens prennent en compte l’ensemble des avis d’imposition. Y compris ceux qui affichent un montant nul d’imposition.

Source : DGFiP

+0,5%

C’est l’augmentation du nombre de locaux taxables au titre de la taxe d’habitation entre 2019 et 2020. En 2020, comme en 2019, près de neuf sur dix locaux taxables au titre de la taxe d’habitation sont des résidences principales. Ce qui représente 29,9 millions parmi 34,9 millions de locaux. Les résidences secondaires ne représentent que 10% de ces derniers, et les dépendances (garages, jardins d’agrément, etc.) seulement 4%.

-26%

Après la réforme, le montant total de taxe dû par les particuliers est en recul de 26% par rapport à 2019. Il s’élevait en 2020 à 10,4 milliards d’euros. La taxe d’habitation due pour les seules résidences principales a atteint 7,8 milliards d’euros. Un montant en diminution de 3,6 milliards d’euros par rapport à 2019.