Se connecter S’abonner

Immobilier : ces villes où la taxe foncière a le plus augmenté

Douze des 42 plus grandes villes de France et leurs intercommunalités ont décidé d’augmenter les taux de taxes foncières sur les propriétés bâties et non bâties cette année, selon une étude du cabinet FSL.

taxe foncière
Crédit: iStock.

Douze des 42 plus grandes villes et leurs intercommunalités ont décidé d’augmenter les taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties cette année, selon une étude du cabinet FSL, spécialiste de l’information financière territoriale, rapportée par Le Figaro, jeudi 19 mai. « Il faut remonter à 2016 pour retrouver une proportion aussi élevée de territoires augmentant leur taux. Antérieurement à 2016, cette situation s’est en revanche régulièrement répétée », explique le cabinet dans le quotidien. En moyenne, les grandes villes enregistrent une hausse de 1,9%.

Certains contribuables vont devoir mettre la main au portefeuille face à la hausse des taux du foncier bâti entre 2021 et 2022 dans certaines villes. C’est le cas à Marseille. Dans la cité phocéenne, la taxe foncière a progressé de 13,1% en un an. Juste derrière, on retrouve la ville de Tours, qui enregistre une augmentation de 11,6%. Suivent ensuite les villes de Strasbourg, de Nantes et de Montreuil. Ces villes ont vu leur taux du foncier bâti augmenter respectivement de 8,9, 7,8 et 7,4%. 

Un taux à 56,4% à Angers 

« Après onze années sans aucune augmentation, cette hausse sera la seule sur tout le mandat », souligne la mairie de Nantes auprès du Figaro. A Saint-Etienne et Limoges, la taxe foncière progresse de 3,1%, alors qu’à Annecy elle affiche une hausse de 5%. Enfin, Clermont-Ferrand et Brest enregistrent une augmentation de 0,9%. 

Cependant, ces villes n’appliquent pas les taux les plus élevés, précise Le Figaro. En effet, à Angers, le taux grimpe à 56,4% en 2022 et à Amiens à 55,8%. Au Havre, le taux s’élève à 54,3%, alors qu’à Orléans il est de 54,08%.