Impôts: le prélèvement à la source va pénaliser ceux qui commencent à travailler

Dès le 1er janvier 2019, l’impôt sur les revenus sera prélevé chaque mois sur les fiches de paie. Ce qui ne sera pas sans poser problème pour les jeunes qui entrent dans la vie professionnelle. Explications.

Le prélèvement à la source sera mis en place en janvier 2019. Crédit: iStock.

Jusqu’à présent, les personnes qui travaillaient pour la première fois avaient droit à une année de répit. Autrement dit, la première année d’activité, ils percevaient leurs salaires ou leurs bénéfices sans être imposés. C’est seulement l’année suivante, en septembre, qu’ils devaient régler la facture fiscale.  Cette année sans impôt appartient désormais au passé à cause de la mise en place du prélèvement à la source à partir du 1er janvier 2019.

Les « premiers emplois », appelés également par Bercy « primo-déclarants », se verront en effet appliquer un taux par défaut (taux neutre) qui ne correspondra pas toujours au montant réel de l’impôt dû.

A LIRE >>> Prélèvement à la source de l’impôt: une minorité de Français a opté pour le taux neutre

Un taux de prélèvement trop bas ou trop haut

Cela risque de pénaliser le redevable, le taux par défaut pouvant être trop élevé ou insuffisant, ce qui obligerait le salarié à verser un complément. C’est pourquoi le débiteur de la retenue (l’employeur), après l’embauche, pourra demander à l’Administration la fixation anticipée du taux de droit commun du bénéficiaire.

A LIRE >>> Impôt à la source: un sénateur propose que le fisc prélève à nouveau sur les comptes des contribuables

Cela évitera à l’employeur d’appliquer un taux par défaut à son nouveau salarié. Quant aux indépendants, il leur faudra négocier directement le taux avec le fisc. Une tâche ardue puisque l’on ne peut pas anticiper son bénéfice. Rien n’étant prévu dans les textes, reste à savoir comment Bercy se débrouillera avec un nouveau contribuable dont il ne connaît rien !

Sur le même thème

Prélèvement à la source impôt

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique