Impôts: Gérald Darmanin promet un gain de 300 euros en moyenne par foyer

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a donné des détails sur la baisse des impôts de cinq milliards d’euros annoncée par Emmanuel Macron.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Crédit: Pierre VILLARD/SIPA

Lors de sa conférence de presse du 25 avril, le président de la République a annoncé une baisse de l’impôt sur le revenu qui doit être significative. « Autour de cinq milliards d’euros, ça serait une bonne chose », précisait-il. Dans une interview au Parisien parue ce mercredi 8 mai, le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin dévoile plus concrètement les effets de cette mesure.

Cibler les classes moyennes et populaires

Selon ce dernier, la quasi-totalité des 17 millions de foyers fiscaux vont être concernés par cette baisse annoncée (« plus de 95% des contribuables »). Priorité aux classes moyennes et populaires: « Un ministre comme moi, qui gagne 8000 euros par mois, n’a pas vocation à bénéficier de cette baisse ! », souligne Gérald Darmanin. Et personne n’aura droit à une augmentation.

Le gain devrait être en moyenne d’environ 300 euros par foyer et par an. « Mais c’est simplement un ordre de grandeur parce que nous ferons en sorte que la baisse d’impôt soit plus importante pour les classes moyennes que pour les personnes qui ont des revenus plus élevés », tient à préciser le ministre. Il prend l’exemple de quelqu’un gagnant 2 000 euros par mois : entre cette baisse de l’impôt sur le revenu et la suppression de la taxe d’habitation, le gain annuel devrait atteindre près de 900 euros.

A LIRE >>> Le pouvoir d’achat moyen va progresser de plus de 2% annonce le Premier ministre

Une mesure effective dès l’année prochaine

Grâce au prélèvement à la source, la baisse d’impôt sera effective dès janvier 2020. « J’ai demandé à la Direction générale des Finances publiques de calculer automatiquement les nouveaux taux d’imposition des Français pour qu’ils s’appliquent dès janvier prochain, sans qu’ils n’aient rien à faire ». Quant à la suppression de la taxe d’habitation, Gérald Darmanin affirme que le projet suit son cours et que la suppression complète sera inscrite dans le budget 2020 pour entrer en vigueur d’ici la fin du quinquennat.

Sur le même thème

impôt sur le revenu Impôts

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique