Impôt: le barème des avantages en nature a été dévoilé

Considérés comme des accessoires du salaire, les avantages en nature sont imposables. Les montants forfaitaires portant sur les revenus perçus en 2020 sont publiés.

Dans le cas de la nourriture, une convention collective peut prévoir des forfaits supérieurs. Crédit: iStock.

L’Urssaf a dévoilé sur son site le barème des avantages en nature qui vous serviront à remplir votre déclaration d’impôts en 2021. Accordés aux salariés par l’employeur moyennant une participation inférieure à leur valeur réelle, les avantages en nature sont, à ce titre, considérés comme des accessoires du salaire. De ce fait, ils sont imposables.

Quand un patron loge un salarié, cet avantage suit un forfait mensuel à déclarer. Il est établi selon un barème qui intègre les avantages accessoires comme l’eau, le gaz, l’électricité voire le chauffage ou un garage. Ce forfait dépend également du salaire brut mensuel du salarié. Ainsi, pour un salaire inférieur à 1 714 euros, le montant sera de 70,80 euros pour un logement comprenant une pièce principale. Si le salarié occupe un deux pièces ou un appartement plus grand, le montant forfaitaire sera fixé à 37,90 euros par pièce majeure. Plus le salaire sera élevé et plus le forfait sera important. Dans le cas d’un revenu brut mensuel égal ou supérieur à 5 142 euros, il atteindra 200,50 euros pour une pièce et 188,70 euros par pièce principale s’il occupe une habitation plus grande.

Un forfait minimal pour la nourriture

La nourriture est également considérée comme un avantage en nature. Quand l’employeur fournit gratuitement le couvert ou paie directement le repas au restaurateur, l’avantage en nature est évalué à 4,90 euros pour un repas soit 9,80 euros par jour.

A LIRE >> Les restaurateurs ne risqueront plus de redressement fiscal en mangeant dans leur établissement

L’Urssaf rappelle que ces derniers montants sont un minimum. Une convention collective ou même un accord salarial peut prévoir des forfaits supérieurs. Si tel est le cas, ce sont ces montants qu’il faudra utiliser pour remplir la déclaration d’impôt. Dans un cas cependant, la nourriture n’est pas imposable. Si le le repas est fourni au salarié dans le cadre d’une obligation professionnelle ou d’une nécessité de service, il n’y a pas besoin de le déclarer au fisc.

Sur le même thème

Déclaration de revenus impôt sur le revenu Impôts

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique