Se connecter S’abonner

Impôts: quel ressort pour les particuliers dont les revenus chutent à cause du coronavirus?

Dès lors que vos revenus diminuent de 10%, vous pouvez demander une diminution de votre taux de prélèvement à la source.

En cas de coup dur, vous avez la possibilité, durant l’année, de modifier le taux de prélèvement de l’impôt à la source. Cette « souplesse » vous permettra d’éviter d’avoir à avancer un impôt qui vous sera remboursé au cours de l’été 2021, à l’occasion de la régularisation du solde de l’impôt sur le revenu de 2020.  

Vous êtes salariés ? Pour adapter le montant de vos prélèvements mensuels à votre nouvelle situation vous devez vous connecter à votre espace particulier sur impots.gouv.fr. Ensuite, il vous suffit de cliquer sur l’onglet «Gérer mon prélèvement à la source». Comme le rappelle le ministère de l’Économie, vous pourrez y modifier ce taux en signalant un changement de situation (situation de famille, variation de revenus). 

Des spécificités pour les indépendants

Il vous sera également demandé d’indiquer le montant de vos revenus prévisionnels ainsi que ceux de l’année précédente. Si l’écart dépasse bien les 10 %, un nouveau taux sera calculé et communiqué à votre employeur. Mais veillez à ne pas sous-estimer sciemment vos revenus. Si le droit à l’erreur est toléré, toute triche avérée peut être sanctionnée par une majoration de l’impôt, de 10 % minimum.

A LIRE >> Impôts 2020: les dates à retenir pour la déclaration de revenus, le paiement de la taxe d’habitation…

Si vous êtes travailleur indépendant et imposable, la démarche est la même. Elle doit cependant impérativement être effectuée avant le 22 d’un mois pour être prise en compte le mois suivant. En cas de difficulté de trésorerie, vous pouvez aussi demander le report du paiement d’une mensualité ou d’une échéance sur la suivante. Mais cette possibilité est limitée à trois mensualités par an ou à une seule échéance en cas d’acompte trimestriel. Pour pouvoir reporter l’acompte trimestriel du 15 mai, il faut faire la demande avant le 22 avril, a détaillé le ministère au Monde. Enfin, en cas d’arrêt total de l’activité, vous pouvez stopper le versement de vos acomptes. Vous les reprendrez lorsque votre activité repartira.