Se connecter S’abonner

Impôt sur le revenu : le simulateur pour 2021 est en ligne !

Utilisez ce simulateur pour estimer le montant de vos impôts sur les revenus perçus en 2020.

Il vous reste encore quelques mois avant de déclarer vos revenus pour les impôts 2021. Comme chaque année, c’est au printemps qu’il faudra partager officiellement ces informations avec l’administration fiscale. Mais pour savoir à quoi vous attendre, le fisc met à disposition un simulateur qui calcule une estimation de vos impôts. Celui-ci est disponible sur le site impots.gouv.fr.

 

Un modèle simplifié et un modèle complet

Deux outils sont accessibles. Le premier est un modèle simplifié. Il concerne les personnes dont les revenus sont enregistrés automatiquement par l’administration fiscale. Il s’agit donc des salaires, des pensions, des retraites, des gains de cessions de valeurs mobilières. Sont concernés également les contribuables. Grâce à cet outil, vous pouvez estimer le montant de vos impôts sur les revenus perçus en 2020. Déduction faite des charges classiques comme une pension alimentaire, des frais de garde d’enfant ou des dons à des associations, précise le site gouvernemental. 

En revanche, si vous déclarez vos revenus avec une déclaration de base suivie d’une déclaration complémentaire, vous devez opter pour le « modèle complet » proposé par le simulateur. Il s’adresse aux personnes qui doivent déclarer, en plus des revenus cités précédemment, des revenus d’activité commerciale, libérale, agricole, des revenus de gérants et associés, des investissements dans les départements d’outre-mer, des déficits globaux. 

Une revalorisation des barèmes 

L’administration fiscale précise que « le calcul qui va être effectué ne dépend que des données que vous allez indiquer » et qu’il est « purement anonyme et ne constitue en aucune façon une déclaration de revenus ». Faire cette estimation peut être utile pour vérifier comment les nouvelles règles de calcul vous impactent. En effet, depuis le 1er janvier, la loi de finances pour 2021 a mis en place une revalorisation des barèmes de 0,2%.