Se connecter S’abonner

Télétravail : vos frais professionnels exonérés d’impôt

Si vous avez télétravaillé à domicile en 2020 et engagé des frais pour ce faire, vous pourrez déduire ces sommes de votre revenu imposable. Dans certaines limites toutefois.

télétravail
Crédit: iStock.

Votre entreprise a mis en place l’année dernière le télétravail accompagné d’une prise en charge des frais professionnels correspondant ? Sachez que vous ne serez pas taxé(e) sur les sommes reçues.

Bercy vient en effet d’annoncer dans un communiqué que les allocations versées par les employeurs au titre du télétravail à domicile seront exonérées d’impôt sur le revenu, avec une limite fixée à 2,50 euros par jour de télétravail et un plafond de 550 euros pour l’année.

Une prise en charge qui n’est pas automatique

Pour rappel, si l’Accord national interprofessionnel (ANI) du 26 novembre 2020 réitère le principe de prise en charge par l’employeur des coûts générés par le télétravail, cette disposition n’a rien d’obligatoire en dehors des situations de télétravail régulier.

Dans le cas où votre entreprise prend en charge les frais liés au télétravail, elle peut le faire de diverses formes : versement d’indemnités forfaitaires, paiement direct des frais ou encore remboursement des frais sur justificatifs.

En fait, la position de Bercy concernant le télétravail se contente de s’aligner sur la situation qui existe déjà pour le travail normal.

Un salarié qui bénéficie de versements de son employeur pour couvrir les dépenses nécessaires à l’exercice de son activité peut déduire de son revenu imposable ces sommes.

Tous les frais ne sont pas concernés

Si vous avez opté pour la déduction en frais réels, vous pourrez déduire les montants utilisés pour le télétravail soit dans la même limite que les allocations forfaitaires (2,50 euros par jour), soit pour leur montant exact si cette option vous est plus favorable.

Attention, les frais courants, comme par exemple les frais de restauration, ne sont pas déductibles. Par ailleurs, pensez à bien vérifier sur votre déclaration de revenus 2020 (bientôt disponible) que ces allocations n’ont pas été intégrées au montant de votre revenu imposable prérempli.

Reste cependant encore à attendre les précisions du ministère sur les modalités d’application concrète de cette décision, notamment sur le cumul possible avec la déduction automatique de 10 % pour frais professionnels.

Il faut noter aussi que la décision ne concerne – pour l’heure ? – que 2020, alors que le télétravail devrait aussi être largement utilisé au moins jusqu’à l’été 2021.