Se connecter S’abonner

Impôts : comment l’imprimé fiscal unique simplifie votre déclaration de revenus de capitaux

Si pour la première fois vous allez devoir déclarer des revenus tirés de placements, pas de panique : l’imprimé fiscal unique (IFU) va vous simplifier la tâche.

déclaration
Crédit : iStock.

Si vous étiez titulaire en 2020 d’au moins un produit de placement et que vous en avez tiré des intérêts ou des dividendes, vous êtes concerné par l’imprimé fiscal unique (IFU). Et c’est plutôt une bonne nouvelle. Ce document, transmis par les « établissements payeurs », généralement la ou les banques chez qui vous détenez des produits d’épargne imposables, récapitule ce que vous allez devoir inscrire ou vérifier sur votre déclaration, rappelle MoneyVox. Le feuillet n°2561 liste les produits les plus courants. Le n°2561 bis synthétise les opérations réalisées sur les marchés à terme, les PEA-PME ou encore les fonds communs de placement (FCPR, FPCI, et FPI). Quant au feuillet n°2561 ter, il vous permettra de justifier certains crédits d’impôt.

L’IFU à l’avantage d’associer aux gains générés par vos placements les cases correspondantes dans votre déclaration de revenus. La vérification des montants pré-remplie est donc simplifiée. Le premier feuillet est particulièrement précieux si vous avez souscrit à une assurance vie. Déjà parce qu’il distingue les contrats ouverts il y a plus de huit ans de ceux qui n’ont pas encore atteint leur maturité fiscale. Ensuite parce qu’il sépare les gains tirés des versements effectués avant et après le 27 septembre 2017 et tient compte de l’option d’imposition choisie.

Livrets en sommeil

L’IFU vous sera également précieux si vous disposez de revenus fonciers ou d’abattements spécifiques ne pouvant pas être pré-déclarés. Dans ce cas, vous pourrez vous appuyer sur lui pour remplir votre déclaration d’impôts.

Habituellement transmis au début du mois d’avril, l’IFU figure également dans votre espace client en ligne. Vous n’avez pas à le réclamer. Cependant, si vous possédez des livrets d’épargne laissés en sommeil, vous pourriez ne pas recevoir de récapitulatif. En effet, si l’impôt dû est inférieur à 50 centimes d’euro par produit d’épargne, les montants sont négligés par le fisc.