Se connecter S’abonner

Impôts : bien déclarer ses revenus 2020 sans oublier les spécificités liées au Covid-19

La campagne de déclaration des revenus débute jeudi 8 avril. Retour sur les spécificités liées à la crise du Covid-19.

Impôts
©iStockPhoto

2020 a été une année très spéciale. La déclaration des revenus gagnés cette année-là l’est aussi. A compter du jeudi 8 avril, quelque 12 millions de foyers sont appelés à vérifier leur déclaration de revenus en ligne, au titre de l’impôt sur le revenu 2021. Si la télédéclaration automatique, avec des chiffres déjà renseignés par l’administration fiscale, sera élargie cette année aux ménages ayant eu ou adopté un enfant au cours de l’année 2020, d’autres nouveautés liées au Covid-19 sont à prendre en compte. Récapitulatif.

Des primes exonérées d’impôts

Si, en raison de la crise sanitaire du Covid-19, vous avez été amenés à faire du télétravail en 2020, vos frais professionnels pourraient bénéficier d’une exonération dans la limite de 550 euros pour l’année. Le ministère des Finances a toutefois précisé que les frais courants comme les « frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail » ainsi que les frais de restauration ne sont pas concernés par la mesure, rappelle Boursorama.

La « prime Covid », versée aux salariés du médico-social, de la santé, ainsi qu’à certains agents de la fonction publique, est aussi exonérée d’impôt, dans la limite de 1.500 euros. Il en va même pour la « prime Macron » sur le pouvoir d’achat. Versée à la fin de 2020 aux salariés ayant perçu une rémunération inférieure à trois fois le Smic sur les douze derniers mois, elle sera exonérée jusqu’à 1.000 euros. Ce montant pourra être relevé à 2.000 euros si l’entreprise est signataire d’un accord d’intéressement.

Les heures supplémentaires

Les heures supplémentaires seront quant à elles défiscalisées à hauteur de 5.000 euros. Exceptionnellement, ce seuil grimpe à 7.500 euros si ces heures supplémentaires ont été effectuées entre le 16 mars et le 10 juillet 2020. Une période qui correspond à l’état d’urgence sanitaire.

Les déplacements

Si vous vous déplacez avec un véhicule électrique, vous profiterez d’indemnités kilométriques majorées de 20% pour les déplacements professionnels effectués. Quant au forfait mobilité durable, accordé aux salariés utilisant un vélo, le covoiturage ou un véhicule partagé pour se rendre au travail, il est exonéré d’impôts jusqu’à 500 euros. Jusqu’à maintenant, le plafond était fixé à 400 euros.

Dons aux associations

Exceptionnellement, le gouvernement a décidé de relever le plafond de réduction d’impôt de 75% pour les dons aux associations venant en aide aux personnes en difficulté. Celui-ci passe ainsi de 552 euros à 1.000 euros. Au-delà de cette somme, la réduction d’impôt passe à 66%. Cette mesure court jusqu’au 31 décembre 2021.

Les dates à retenir

8 avril : début de la campagne de déclaration de revenus.
20 mai : date-limite de dépôt de la déclaration papier.
26 mai à minuit : date-limite de déclaration en ligne pour les départements de 1 à 19.
1er juin à minuit : date-limite de déclaration en ligne pour les départements de 20 à 54.
8 juin à minuit : date-limite de déclaration en ligne pour tous les autres départements.