Se connecter S’abonner

Impôts 2021 : bonne nouvelle pour les indépendants !

La démarche est simplifiée pour les indépendants ! Une seule déclaration de revenus est désormais à remplir.

Indépendants, votre déclaration de revenus est grandement simplifiée cette année. Il suffit désormais de ne déposer qu’une seule déclaration pour les revenus perçus en 2020, le formulaire 2042. Vous n’avez plus à remplir la déclaration sociale des indépendants (DSI) sur le site net-entreprises.fr. Les revenus sont aussi pris en compte pour le calcul de vos cotisations et contributions sociales, précise le site impots.gouv.fr. Il s’agit d’une simplification dans le cadre de la démarche « dites-le nous une fois ». Cette dernière vise à limiter les démarches administratives et à faciliter la vie des assurés et des entreprises.

Rubrique « déclaration de revenus des indépendants »

Il faut donc vous rendre sur votre espace particulier du site internet des impôts. La déclaration de revenus sera complétée d’un volet « social » spécifique. Notez toutefois qu’il faut que la rubrique « déclaration de revenus des indépendants » soit cochée pour faire apparaître cette partie sociale.

Réajustement ensuite

Ensuite, l’administration fiscale communiquera à l’Urssaf les éléments nécessaires au calcul des cotisations et contributions sociales personnelles, ou encore à la Caisse générale de sécurité sociale (Cgss). Ces dernières procéderont au réajustement des échéanciers de cotisations provisionnelles et à la régularisation sur la cotisation définitive.

Certaines activités seulement

Si vous êtes un travailleur indépendant qui exerce une activité artisanale, industrielle, commerciale ou libérale, affilié au régime général des travailleurs indépendants, vous êtes concerné par la déclaration de revenus unique et vous devez avoir reçu un e-mail pour vous en informer fin mars. En revanche, les praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés (PAM-C), les personnes relevant de la Mutualité sociale agricole (MSA), ou encore du régime des artistes-auteurs (MDA/AGESSA) et enfin, les marins pêcheurs et les marins du commerce sont exclus de cette nouveauté.

Pas les microentrepreneurs

Enfin, si vous êtes microentrepreneur, vous n’êtes pas concerné. Ainsi, vous gardez votre obligation de déclarer votre chiffre d’affaires ou vos recettes auprès de l’Urssaf ou la Cgss, tous les mois ou tous les trimestres.