Se connecter S’abonner

Impôts : où vivent les personnes qui ont les plus hauts revenus en France ?

L’Ile-de-France concentre les personnes avec les plus hauts revenus, soit plus de 50.000 euros par an déclarés aux services des impôts.

Revenu
Crédit : iStock.

Paris, les Hauts-de-Seine et les Yvelines sont en tête des départements où la population est la plus aisée financièrement. C’est le résultat d’un classement du Parisien, publié le 28 mai. Le quotidien a étudié le revenu fiscal de référence (RFR) et choisi de fixer à 50.000 euros le montant à partir duquel une personne est considérée comme étant « riche ». Ce montant correspond à environ deux fois le RFR moyen, soit 27.780 euros annuels en 2019 selon nos confrères. Plus de 12% des foyers fiscaux déclarent un RFR supérieur à cette moyenne en France. Depuis 2015, les personnes qui déclarent plus de 50.000 euros de RFR par an sont plus nombreuses, passant de 3,95 millions à 4,16 millions en 2017.

Ainsi, 43% des ménages à très hauts revenus habitent en Ile-de-France. Les cadres représentent 30% de l’emploi dans la région, contre 18% au niveau national. C’est la première région économique en France. « Il y a probablement un phénomène de gentrification dans certaines communes plus attrayantes que d’autres avec de meilleures infrastructures, des équipements publics, des habitats rénovés, etc. », commente Marina Robin, statisticienne de l’Insee. La deuxième région qui concentre le plus de personnes avec un haut RFR est Auvergne-Rhône-Alpes, soit 11% d’entre eux qui y sont domiciliés.

Ensuite, les communes du littoral de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur arrivent troisième, avec plus de 10% de foyers fiscaux qui déclarent un RFR de plus de 50.000 euros. Cela concerne la plupart des communes entre Marseille et Nice, et c’est la même chose autour de l’estuaire de la Gironde et sur la côte bretonne, note Le Parisien. La présence de hauts revenus augmente particulièrement dans les communes périphériques aux métropoles, comme dans l’agglomération de Nantes.

Déclin de la population à hauts revenus

En revanche, certaines communes connaissent un déclin de population à hauts revenus : il s’agit de communes situées dans des départements frontaliers avec la Suisse, comme le Doubs, le Jura, l’Ain et la Haute-Savoie. Douze communes enregistrent une baisse de -5 à -11%. Certains foyers pourraient en être partis pour chercher un autre cadre de vie et « un prix de l’immobilier plus attractif », note Marina Robin.

« Les foyers très aisés ont aussi pu s’installer dans un pays à fiscalité plus favorable comme le Portugal », précise encore la statisticienne de l’Insee. Ou alors, certains revenus fiscaux n’apparaissent pas dans le calcul, les travailleurs transfrontaliers étant payés parfois en Suisse. Il reste encore des communes à la frontière suisse où la part des hauts revenus reste élevée : par exemple, Péron dans l’Ain, ou encore Veigy-Foncenex, en Haute-Savoie. Près de 40% des ménages y ont un RFR de plus de 50.000 euros, souligne encore le quotidien.