Se connecter S’abonner

Impôts : les sanctions que vous risquez si vous loupez le coche !

Si vous habitez en zone 3, soit dans les départements allant de 55 à 976, vous avez jusqu’à 23h59 ce mardi 8 juin pour déclarer vos revenus sur le site des impôts.

impôts
Crédit : iStock.

Plus que quelques heures pour déclarer vos revenus ! Cela concerne les départements allant de 55 à 976, soit la zone 3 : vous pouvez valider votre déclaration 2021 jusqu’à 23h59 mardi 8 juin sans pénalités sur le portail impots.gouv.fr. Le délai pour les autres zones est déjà dépassé, soit le 26 mai pour les contribuables habitant les départements allant de 1 à 19, ainsi que pour les non-résidents français, et ceux habitant les départements de 20 à 54 avaient jusqu’au 1er juin. Le délai des déclarations papier était fixé au 20 mai.

Toutefois, les contribuables éligibles à la déclaration automatique des revenus ne sont pas concernés par ces dates limites. Si toutes les informations renseignées par la Direction générale des finances publiques (DGFIP) sont correctes, elle est automatiquement validée. Ainsi, le fisc vous a prévenu par e-mail si vous faites partie des quelque dix millions de foyers fiscaux qui ont juste à vérifier leur déclaration. Cette année, elle a été étendue aux personnes qui ont signalé une naissance, une adoption, le recueil d’un enfant majeur et la perception de pensions alimentaires en 2020.

Droit à l’erreur

Si vous ne déclarez pas à temps vos revenus, l’amende est de 10% du montant de l’impôt s’il n’y a pas de mise en demeure. Ensuite, elle peut passer à 20% si la déclaration est déposée dans les 30 jours suivant la réception de la mise en demeure, et elle peut atteindre 40% après ce délai de 30 jours. Une amende de 80% est prévue si le contribuable exerce une activité occulte. Il existe un droit à l’erreur si vous avez rempli votre déclaration en ligne : il est conseillé de respecter la date limite pour corriger les erreurs éventuelles en retournant sur son espace. Passé le délai, il faut remplir une déclaration rectificative.