Se connecter S’abonner

Immobilier neuf : la loi de finances 2022 impacte positivement le secteur

Du point de vue de Béatrice Dossou-Yovo, fondatrice du cabinet Amberstone, la loi de finances 2022 pourrait bénéficier à l’immobilier neuf.

immobilier neuf
Béatrice Dossou-Yovo, fondatrice du cabinet d’investissement immobilier Amberstone. DR

Trois mesures fiscales phares découlent de la loi de finances 2022. Parmi celle-ci, la baisse de l’impôt sur le revenu : cette revalorisation de 1,4% est née afin que les effets de l’inflation soient pris en compte sur le niveau d’imposition des ménages. Déjà réduite en 2021, la taxe d’habitation sera de nouveau abaissée de 65% pour les contribuables encore soumis à cet impôt local en 2022 et sera définitivement abrogée à compter de 2023. Enfin, la nouvelle loi de finances prévoit la prolongation du dispositif Pinel dans les mêmes conditions jusqu’à fin 2022. Cette prolongation administrative affirme la volonté de l’Etat de favoriser les logements aux performances énergétiques positives.

De nouvelles normes environnementales incitatives

Les immeubles sont les deuxièmes plus gros émetteurs de CO2. Afin de continuer à promouvoir la rénovation énergétique des logements et de réduire le nombre de passoires thermiques, le PLF 2022 prévoit une extension du dispositif MaPrimeRenov’ avec un budget de 2 milliards d’euros. De plus, les nouvelles règles relatives au DPE ainsi qu’à la loi Climat deviennent plus contraignantes pour les propriétaires-bailleurs de logements classés énergie F et G.

Les conséquences sur le marché de l’immobilier neuf

Depuis le début de la crise de Covid 19, l’immobilier neuf est très nettement plébiscité. Ces nouvelles mesures fiscales et environnementales de la future législation ont accentué l’intérêt des investisseurs. En effet, investir dans un logement neuf, qui respecte les nouvelles normes environnementales présente de nombreux atouts. Y compris pour les primo accédants, sensibles aux caractéristiques et aux vertus écologiques des logements neufs, comme l’indique la dernière étude réalisée par la FPI et Deloitte (« La jeune génération et le logement neuf »), décembre 2020.

Selon celle-ci, 60% des répondants privilégient les programmes immobiliers neufs, moins énergivores et producteurs d’énergie. Parmi les atouts, on relève aussi davantage de confort, la garantie décennale, des constructions de qualité, la réduction des charges de copropriété, l’absence de gros travaux pendant 10 ou 15 ans etc. Un marché également dynamisé par les avantages fiscaux de la loi de finances 2022 afin de maintenir le pouvoir d’achat et l’investissement des Français, dans une tendance inflationniste, notamment dans le marché immobilier.

En somme, les nouvelles mesures fiscales, administratives de la loi de finances 2022 ainsi que la prise de conscience environnementale ont galvanisé le marché de l’immobilier neuf, malgré un contexte inflationniste et la crise sanitaire.