Se connecter S’abonner

Taxe foncière : toutes les villes ne sont pas logées à la même enseigne

Les propriétaires de biens immobiliers ne voient pas leur taxe foncière augmenter de la même façon en 2019 selon la ville dans laquelle il réside.

taxe foncière
Crédit: iStock.

Pour les propriétaires, vivre à Nice, Bordeaux ou Caen change la donne en terme de taxe foncière. En effet, selon une étude du cabinet Finances et stratégies locales, rapportée par Capital, les communes de plus de 100 000 habitants n’imposent pas les détenteurs de biens immobiliers de la même façon. Pour le vérifier, le cabinet a calculé le montant théorique de la taxe foncière payé dans chaque commune pour un ménage moyen : un couple avec deux enfants, gagnant plus de 57 000 euros par an.

Nîmes et Nice baissent

Ainsi entre 2018 et 2019, les collectivités locales n’ont pas fait exploser la taxe foncière. « Les départements maintiennent très majoritairement leur taux de taxe foncière en 2019 : ils sont en effet 94% à le stabiliser (94 collectivités), 2% l’ont augmenté (2 collectivités) tandis que 4% l’ont baissé (4 collectivités) », indique l’étude. À quelques mois des élections municipales, les élus locaux n’ont pas augmenté l’impôt des propriétaires. Des villes comme Nice ou Nîmes ont même baissé leur taxe foncière, de 6% pour la première et 5,10% pour la deuxième.

A LIRE >> On taxe plus les entreprises et les propriétaires en France que partout ailleurs dans le monde !

Des augmentations qui diffèrent

La plupart des communes de plus de 100 000 habitants ont toutefois augmenté l’impôt local, mais cela s’explique principalement par la revalorisation des valeurs cadastrales (qui prend en compte l’état des biens, la catégorie de la construction, ainsi que le lieu où ils se trouvent). « Cette assiette d’imposition, sur laquelle les collectivités (communes, communautés de communes et départements) appliquent leurs taux, a été rehaussée de + 2,2% en 2019 », écrit Capital. Mais les augmentations diffèrent quand même selon les villes. Ainsi à Aix-en-Provence, l’impôt prend 3,3% pour la part revenant à la ville contre 1,20 pour Bordeaux ou 1% pour Le Havre ou Caen.