Se connecter S’abonner

Impôts: payerez-vous la taxe d’habitation en 2020?

La taxe d’habitation sera supprimée pour 80% des foyers fiscaux dès 2020 et en 2023 pour les contribuables les plus aisés. Mais quels sont les seuils à ne pas dépasser pour arrêter de la payer dès cette année?

Sur son site internet, le ministère de l’Economie précise les différents seuils retenus pour bénéficier d’un dégrèvement de 100% et ceux qui permettront d’obtenir un dégrèvement progressif. Pour un foyer fiscal d’une part, le revenu fiscal de référence (RFR) 2018 devra être inférieur à 27 706 euros. Entre 27 706 euros et 28 732 euros, il sera possible de profiter d’un dégrèvement partiel.

Pour un foyer fiscal composé de 1,5 part, ces montants passent à 35 915 euros et entre 35 915 et 37 454 euros. S’il en compte deux, les seuils grimpent à 44 124 euros et entre 44 124 et 46 176 euros. 

Un simulateur

De son côté le site impôt.gouv.fr a mis au point un simulateur, qui vous permettra de savoir très rapidement et gratuitement si vous devrez encore vous acquitter de la taxe d’habitation. Là encore, votre RFR 2018 vous sera demandé. Vous devrez également préciser le nombre de parts de quotient familial et si vous avez bénéficié ou non de la réforme au titre de l’année 2019. Vous pourrez également indiquer le montant de votre taxe en 2019, mais cette information n’est pas impérative pour obtenir le résultat.

A LIRE >> Taxes: risquez-vous de payer plus d’impôts locaux?

Les foyers les moins aisés avaient déjà vu leur taxe d’habitation diminuer de 30% en 2018 puis de 65% en 2019. Si tout se déroule comme annoncé sur le site du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, les 20% de ménages restants bénéficieront d’un allègement de 30% en 2021, puis de 65% en 2022, avant une suppression en 2023. En revanche, la taxe d’habitation restera due sur les résidences secondaires, et cela, quel que soit le niveau de vos revenus.