Se connecter S’abonner

Taxe d’habitation : les premiers avis d’imposition sont arrivés

Les premiers avis de taxe d’habitation sont envoyés depuis lundi 5 octobre. Si vous ne faites pas partie des 80% de foyers fiscaux exonérés, la vôtre vous attend peut-être déjà sur Internet, dans votre espace personnel.

Cet automne, seuls 20% des foyers fiscaux les plus aisés devront encore s’acquitter d’une taxe d’habitation. Les premiers avis sont envoyés depuis lundi 5 octobre par l’administration fiscale pour ceux qui ne sont pas mensualisés. Ceux qui le sont, recevront le leur à compter du 19 octobre, a indiqué sur Twitter le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance.

Cette année, la taxe d’habitation devra être acquittée d’ici au 16 novembre. Mais si vous optez pour un paiement en ligne, vous aurez jusqu’au 21 novembre pour payer votre dû. Après un allégement de 30% en 2018, puis une nouvelle baisse de 65% en 2019, 80% des foyers fiscaux, ne la payent plus à compter de cette année. Pour les autres, il faudra patienter jusqu’en 2023, pour être également dispensé de la taxe d’habitation.

La résidence principale

L’exonération concerne uniquement l’habitation principale, c’est-à-dire le lieu où vous résidez habituellement pendant la majorité de l’année et de manière effective, ainsi que ses dépendances. Les résidences secondaires ne sont pas visées par la réforme de la taxe d’habitation. Et cela même si elles restent inoccupées une très grande partie de l’année.

A LIRE >>> Budget 2021 : le gouvernement envisage la suppression de 150 millions d’euros de petites taxes

Un temps remise en cause à cause de la crise sanitaire et économique du coronavirus, la suppression totale de la taxe d’habitation à compter de 2023 reste donc maintenue. Le 17 juillet, le Premier ministre Jean Castex l’a assuré.

Remboursement

Quant à ceux qui avaient opté pour la mensualisation, mais qui seront finalement exonérés dès cette année, ils devraient bénéficier d’un virement du trop-perçu par le fisc. Selon la Direction générale des Finances publiques (DGFIP). Elle a annoncé, dans un communiqué du mardi 6 octobre, que « 6,8 millions de remboursements seront effectués par virement les 6 et 7 octobre pour un montant total de 1,5 milliard d’euros ». Le remboursement moyen sera de 200 euros.