Une madone de Botticelli vendue à l’Hôtel Drouot à un prix raisonnable

La maison Audap-Mirabaud présentait à Drouot un tableau de Sandro Botticelli typique des œuvres de l’artiste.

Sandro Botticelli (1445-1510) et son atelier La Vierge à la grenade Prix d’adjudication : 629 000 euros @Audap-Mirabaud

La Renaissance italienne a agité l’Hôtel Drouot mercredi dernier. La maison Audap-Mirabaud y présentait un tableau de Sandro Botticelli (1445-1510), une Vierge à la grenade, typique des œuvres de l’artiste. Ce tableau a appartenu à deux grands collectionneurs passionnés de la Florence du XVe et du XVIe siècle.

La composition est une reprise d’un grand tondo conservé aux Offices de Florence. La position de la Vierge et de l’Enfant Jésus est la même. La Madone et l’Enfant tiennent une grenade, symbole de la passion du Christ. Les couleurs sont vives et nettes, les visages doux et paisibles. Les plis des vêtements de la Vierge sont élégants, son manteau étant souligné d’un liseré d’or.

Ce panneau n’est pas entièrement de la main de l’artiste et son atelier est intervenu dans la composition. Ce n’est certainement pas la plus belle œuvre de Botticelli car la facture du tableau reste assez froide.  Mais ses tableaux en vente sont rares. L’estimation était donc de 500 000 à 600 000 euros et notre belle Madone a trouvé preneur pour 629 000 euros. Un prix somme toute assez raisonnable pour ce témoignage de la Renaissance florentine.

Dans la même vente, une autre œuvre, très différente d’esprit, méritait l’attention. Il s’agissait d’un tableau de Marcellus Coffermans, artiste actif à Anvers entre 1549 et 1578. Il représente la Sainte Famille entourée de quatre anges. La composition est typiquement flamande, loin des influences italiennes.

La Sainte Famille entourée d’anges de Marcellus Coffermans Drouot
Marcellus Coffermans (actif à Anvers entre 1549 et 1578)
La Sainte Famille entourée d’anges
Prix d’adjudication : 147 186 euros
@Audap-Mirabaud

On sent que l’artiste s’inspire de Memling ou Weyden. Trois des anges lisent une partition musicale alors que le quatrième semble à l’affût comme s’il espionnait la Sainte Famille. A l’arrière-plan, le paysage est superbe. La maison crénelée entourée de douves en eau où nagent des cygnes, les monts boisés,  les arbres feuillus donnent un sentiment de sérénité. Cette œuvre merveilleuse, d’une grande finesse et d’une précision de miniaturiste (le panneau fait 25x 19cm), était estimée 80 000 à 120 000 euros.

Elle a séduit un amateur pour 147 186 euros. Un excellent investissement !

Robin des arts

Sur le même thème

Boticelli Ventes aux enchères

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique