C’est certainement le plus beau tableau présenté à l’Hôtel Drouot en ce printemps 2018. Il s’agit d’une oeuvre de Kees Van Dongen (1877-1968) « La lecture de Rabelais ». Ce portrait, daté de 1911, représente l’épouse de l’artiste Augusta Preitinger, de profil, plongée dans un ouvrage de Rabelais. Dans un décor orientaliste, au milieu de coussins, elle est totalement absorbée par la lecture.

Ce tableau de Van Dongen est proposé par la maison de ventes Leclere. Il sera vendu à l’hôtel Drouot le 25 juin prochain sur la base d’une estimation de 3 à 5 millions d’euros. Crédit photo : LECLERE – MDV.

A ses côtés, sur le sofa, un gros chat noir profite du calme ambiant et nous regarde fixement comme s’il voulait nous signifier que nous sommes de trop et qu’il souhaite rester avec sa maîtresse. Derrière elle, une toile représentant un immense voilier suggère certainement l’ailleurs, le voyage et la découverte, l’artiste étant depuis peu rentré d’un séjour en Espagne et au Maroc.

A la croisée des chemins

Ce tableau est à la croisée des chemins pour l’artiste, entre sa flamboyante période fauve et une peinture plus décorative et mondaine préfigurant ses portraits d’élégantes de la haute société parisienne. Les couleurs sont vives, contrastées mais en totale harmonie. Le visage vert d’Augusta, le bleu intense de la marine, le jaune vif de la jupe, le rouge écarlate des bas et des chaussures, le chat noir, les rayures de la table, les motifs floraux du coussin, cette riche palette contribue à créer une atmosphère d’intimité, de vie douce et tranquille.

Ce merveilleux et grand tableau (145,5 x145,5 cm) de Van Dongen est proposé par la maison de ventes Leclere. Il sera vendu à l’hôtel Drouot le 25 juin prochain sur la base d’une estimation de 3 à 5 millions d’euros. 

Informations pratiques : 
Art impressionniste et moderne, Ecole de Paris, 25 juin 2018, Leclere, Hôtel Drouot salle 6 ; exposition le 23 de 11h à 18h et le 25 de 11h à 12h.