Il fait beau sur Paris. Profitez-en pour découvrir une manifestation artistique passionnante, stimulante. Elle se tient tous les ans dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés. Le Parcours des Mondes est un salon en plein air, qui vous invite à parcourir les rues du quartier et à entrer dans les galeries. Pour son édition 2018, la seizième, il accueille 64 galeries. Elles sont françaises et étrangères et présentent toutes des arts d’Afrique, d’Océanie, d’Amérique et d’Asie avec cette année un zest d’archéologie.

La déambulation dans le quartier vous convie à un voyage artistique enthousiasmant.

Les expositions thématiques sont nombreuses. Il ne faut pas manquer « L’Asie des masques » à la galerie Alain Bovis. Vous y verrez de merveilleux masques japonais du théâtre nô à la beauté hiératique mais également des masques chinois, beaucoup moins connus, du théâtre Nuo. En 2007, le musée Jacquemart-André avait consacré une belle exposition à ces masques. Nuo signifie « expulsion des démons de la maison » Les cérémonies d’exorcisme donnaient lieu à des danses et des représentations théâtrales. Une grande partie des masques Nuo, a été détruite durant la Révolution culturelle. La galerie Alain Bovis en propose plusieurs dont la présence attire l’œil.

Restons du côté de l’Asie pour cette fois contempler les masques himalayens de la galerie Indian Heritage ou les créatures fantomatiques et démoniaques de la galerie Mingei Japanese Arts. Il faut également voir la sélection de la galerie Christophe Hioco et les merveilles indiennes et Gandhara de la galerie italienne Dalton Somaré.

Un Parcours des Mondes très africain

L’essentiel des exposants propose de l’art d’Afrique. L’amateur a de quoi perdre la tête tant le choix est vaste. Il faudrait tout voir. Mais une exposition, petite mais fantastique, a retenu mon attention. Il s’agit d’« Africubisme, regards croisés entre art africain et cubisme » de la galerie Flak. L’exposition confronte des masques et des sculptures d’Afrique à des dessins et tableaux cubistes de Picasso, Fernand Léger, Albert Gleizes ou encore Jacques Lipchitz. Les convergences, les ressemblances mais aussi le divergences et réinterprétations y sont marquantes et l’on ressort de la galerie avec cette impression plaisante que l’art est un précieux témoignage d’éternité. Parallèlement, la galerie expose de splendides masques Yup’iK Eskimo d’une apparente simplicité et d’une beauté douce et apaisante.

La galerie Bernard Dulon propose également une fort belle sélection de masques du peuple Dan, la Galeria Guilhem Montagut de beaux exemplaires de statuaire Dogon.

Quant aux arts d’Océanie l’exposition de la galerie Meyer vous mettra en joie par son originalité. Elle est consacrée à la noix de coco dans tous ses états. Tout un programme !

Enfin signalons la présence de plusieurs galeries d’archéologie qui présentent de petites merveilles ! bronzes du Luristan chez Kevorkian, art de l’Egypte antique pour les galeries l’ibis ou la Reine Margot, masques de Teotihuacan chez Mermoz…

N’hésitez-pas. La promenade vous transportera ailleurs. Et rien ne vous interdit d’acheter !

Parcours des Mondes / Jusqu’au 16 septembre de 11h à 19h, 18h le 16 à Saint-Germain-des-Prés entre la Seine et le boulevard Saint-Germain

 

 

Masque Lwalwa, République démocratique du Congo (Copyright: Galerie Monbroson)

Cavalier figurant un chef, Baoulé, Côte d’Ivoire (Copyright: Charles-Wesley Hourdé)

Statue d’ancêtre, Nouvelle-Irlande, Archipel Bismarck (Copyright: Finch and Co)

Netsuke, par Sanko, Japon vers 1790 (Copyright: Max Rutherston Ltd)

Portrait de reine, Egypte, fin XVIIe-début XVIIIe dynastie, vers 1600-1545 av J-C (Copyright: Galerie l’Ibis)