Christie’s prévoit de céder 326 œuvres d’art moderne et contemporain…. Trois d’entre elles sortent vraiment du lot

Une toile de jeunesse de Zao Wou-Ki et deux œuvres de Soulages devraient enthousiasmer les amateurs lors des ventes orchestrées la semaine prochaine par Christie’s Paris.

Zao Wou-Ki (1920-2013), Bonne année, peint en 1953 ; Estimation : 3 à 5 millions d’euros. ©Christie's

La semaine prochaine, les 4 et 5 décembre, l’art moderne et contemporain est mis à l’honneur à Paris. En deux vacations, Christie’s prévoit de céder 326 œuvres d’art. On trouve bien des grands noms de l’art du XXe siècle et de ce début du XXIe siècle : Arman, Baselitz, Boetti, César, Dubuffet, Fontana, Hantaï, Hartung, Koons, Lam, Poliakoff, Raysse, Veira da Silva, Warhol et bien d’autres.

Dans ce copieux programme, je ne retiendrai pourtant que deux artistes dont les toiles mises en vente sont extraordinaires : Zao Wou-Ki et Pierre Soulages. Du premier, on pourra acheter, à condition d’en avoir les moyens une œuvre de jeunesse datée de 1953, de la période encore figurative de l’artiste. Zao Wou-Ki (1920-2013) est installé en France depuis cinq ans, rue du Moulin vert, dans le XIVe arrondissement de Paris. Il a pour voisin Alberto Giacometti et fréquente alors tous les grands artistes occidentaux comme Jean Dubuffet, Hans Hartung, Pierre Soulages ou Sam Francis. Il commence à s’éloigner de la dictature du motif mais n’a pas encore évolué vers le style qui a fait sa réputation, l’abstraction lyrique.

Zao Wou-Ki (1920-2013), Bonne année, peint en 1953 ; Estimation : 3 à 5 millions d’euros. ©Christie’s

Le tableau proposé par Christie’s nommé « Bonne année » est une nature morte réalisée sur un fond rouge vif, une couleur qui en Chine apporte bonheur et vitalité. Le peintre hésite entre figuratif et abstraction. Les objets (tasse, coupe, instrument de musique) et les fruits, peu détaillés mais aux contours nets, flottent dans la couleur, comme en suspension. Les détails sont réels et pourtant la toile donne une impression d’irréalité, de poésie abstraite. Zao Wou-Ki est à la croisée des chemins. Ce merveilleux tableau est estimé 3 à 5 millions d’euros.

Pierre Soulages (né en 1919), Peinture 130 x97cm, réalisée le 27 août 1963, Estimation : 1 à 1,5 million d’euros. © Christie’s

La vente du soir du 4 décembre propose également deux œuvres de Pierre Soulages (né en 1919) un proche de Zao Wou-Ki. L’une est datée 1963 et l’autre 1981. Elles résument parfaitement l’évolution de son style et la présence de plus en plus grande du noir. Dans la première, l’artiste propose un travail sur le contraste. Le noir et l’or se répondent, rivalisent. De larges traînées de matière noire envahissent la toile sur un arrière-plan doré. Le résultat est saisissant l’œil étant attiré par le choc des couleurs primitives.

Pierre Soulages, Peinture 130x 92 cm, réalisée le 30 avril 1981, Estimation : 650 000 à 850 000 euros

Dans le deuxième tableau, le registre n’est plus le même. L’artiste a découvert la puissance du noir envahissant et dominant la toile, une couleur qu’il baptise outrenoir comme pour faire comprendre qu’elle est elle-même lumière. Durant ces années 80, outre ses toiles entièrement noires, Soulages réintroduit de la couleur, du bleu essentiellement comme sur la toile mise en vente. Le bleu intègre le noir et en constitue le prolongement naturel ne créant aucun contraste mais bien au contraire une unité parfaite.

Informations pratiques
Christie’s Paris, « Post-War and Contemporary Art », ventes du 4 et 5 décembre. Exposition du 1er au 4 décembre. Plus de renseignements sur www.christies.com

Sur le même thème

Marché de l'art Ventes aux enchères

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique