Dessins : quatre propositions en noir et blanc ou en couleurs chez Christie’s

Le Salon du dessin au Palais Brongniart est, depuis de nombreuses années, prétexte à l’organisation par les grandes maisons parisiennes de superbes ventes aux enchères. Christie’s ne dérogera pas cette année à cette tradition bien établie.

La maison de ventes anglo-saxonne propose sur deux jours, les 27 et 28 mars, deux vacations l’une consacrée aux dessins anciens le 27 et l’autre aux œuvres modernes sur papier le 28.

Pour cette deuxième vente, certaines des feuilles proposées sont vraiment magnifiques.

Degas, Pissarro, Picasso…

Un pastel sur monotype d’Edgar Degas représente une chanteuse de café-concert. Il s’agirait de Victorine Demay, une chanteuse populaire dans les années 1880. Degas rend à la perfection l’atmosphère de ces cafés qui faisaient salle comble tous les soirs. Le visage de l’artiste baigne dans une lumière de projecteurs accentuant la théâtralité de l’image. La jeune interprète est comme surexposée, accentuant ainsi l’effort de concentration qui transparait sur son visage. Sa chevelure d’un noir de jais accentue, malgré le maquillage épais, la pâleur de son teint. Cette œuvre, reflet des distractions de la Belle Epoque est estimée 200 000 à 300 000 euros.

Edgar Degas (1834-1917), « Chanteuse de café-concert », vers 1879, estimation : 200 000 à 300 000 euros. Copyright :Christie’s images limited

Avec Camille Pissarro, on change totalement de registre. On est pourtant à la même époque mais l’artiste s’attache à dépeindre les gens simples, ceux qui travaillent. Il a un intérêt particulier pour les paysans au marché, une façon pour lui de dépeindre les liens entre le monde rural et le milieu urbain. Le paysan n’est plus un homme qui retourne la terre, mais également un petit commerçant qui écoule sa production sur l’étal des marchés. Le pastel sur papier proposé par Christie’s, aux couleurs vives, est caractéristique de la production de l’artiste à cette période. On sent chez l’artiste un attachement sincère pour ces « gens du peuple » qui lui servent de modèles. Ce très beau dessin est estimé 400 000 à 600 000 euros.

Camille Pissarro (1830-1903), « Marché à Pontoise », vers 1882, estimation 400 000 à 600 000 euros. Succession Picasso, 2019. Copyright :Christie’s images limited.

 Les dessins à la plume et à l’encre de Chine de Picasso sont nerveux, vifs. Ils représentent pourtant bien souvent des femmes voluptueuses et alanguies. C’est le cas de ce dessin « Joueuse de flûte et nu couché » daté de 1932. La belle allongée, les bras relevés, est Marie-Thérèse Walter, sa muse. La flutiste a les traits innocents d’une jeune fille. Il s’agit en fait d’un double portrait de sa belle. Jeune et encore innocente puis femme comblée par sa relation avec l’artiste.. Cette encre témoignage de la passion amoureuse de Picasso pour Marie-Thérèse est estimée 250 000 à 350 000 euros.

Pablo Picasso (1881-1973), « Joueuse de flûte et nu couché », 22 octobre 1932, estimation : 250 000 à 350 000 euros. Copyright :Christie’s images limited.

La Danse de Marc Chagall fait partie d’un ensemble de 19 gouaches que l’artiste réalise à la demande du marchand d’art Ambroise Vollard. Il y dépeint le cirque et ses personnages outrageusement fardés aux costumes rutilants. La robe de la danseuse semble lumineuse, l’artiste obtenant cet effet par des éclaboussures de couleurs, un peu comme le feront plus tard les artistes abstraits américains Sam Francis et Jackson Pollock. Le violoniste, quant à lui, semble habité, envoûté par sa musique. Cette gouache exécutée en 1928 est estimée 500 000 à 700 000 euros.

Marc Chagall (1887-1985), « La danse », 1928, estimation : 500 000 à 700 000 euros. Copyright :Christie’s images limited.

Informations pratiques

Œuvres modernes sur papier, Christie’s Paris, le 28 mars, exposition du 23 mars au 28 mars, 9 avenue Matignon 75 008 Paris, plus d’informations sur christies.com

Robin Massonnaud

Partager
Publié par
Robin Massonnaud

Articles récents

Assurance vie Boursorama Vie: un contrat à sur lequel se pencher pour ses frais au plancher

Ce contrat sans frais sur les versements et arbitrage cumule les bons points. Ses fonds en euros sont de plus…

22/09/2019 19:22

Investir en immobilier Malraux: tout ce que vous devez savoir

Amateur de vieilles pierres et de centres-villes de caractère, l’investissement en Malraux peut répondre à un double objectif : se…

22/09/2019 11:00

Assurance vie Myrialis Vie de BPE: le fonds en euros de ce contrat fait pschitt

La banque patrimoniale filiale de La Banque Postale ne brille pas avec ce contrat.

22/09/2019 09:46

Réduction spéciale d’impôt pour les dons à Notre-Dame : voici comment la calculer

Comme annoncé par le gouvernement, les dons effectués au profit de la restauration de Notre-Dame-de-Paris bénéficient d’une réduction d’impôt spéciale.…

22/09/2019 08:21

Assurance vie Bourse Direct Horizon: un contrat qui doit faire ses preuves

Tous les bons critères d’un contrat internet figurent dans celui de Bourse Direct. Mais la concurrence est rude.

21/09/2019 10:15

Assurance vie Bred Evoluvie III de la Banque Populaire: un contrat sans éclat

L’offre Evoluvie pratique des frais raisonnables mais son fonds en euros est décevant et les possibilités de diversification assez pauvres.

21/09/2019 08:57