Art Paris 2019 : la femme est l’avenir de l’art contemporain

Art Paris, c’est l’alter ego printanier de la Fiac. Comme cette dernière, ce salon se tient au Grand Palais et, comme la célèbre foire, il accueille des galeries du monde entier. Art Paris est seulement moins mondain, moins « peoplesque ». Les visiteurs sont peu préoccupés par les looks branchés croisés dans les allées et les personnalités qui tentent de se faire remarquer. Ils sont, pour la plupart, passionnés d’art moderne et contemporain et s’intéressent aux œuvres et à leurs auteurs.

Veronica Botticelli, Lontano da Roma, 2019, Galerie Anna Marra

C’est donc avec sérénité, loin de l’atmosphère survoltée de la Fiac, qu’on peut s’attarder, prendre le temps de contempler, échanger avec les artistes et les galeristes. Ces derniers sont 150 cette année et viennent de 20 pays avec pour la première fois cette année des représentants de la Bulgarie, du Cameroun et du Pérou.

La qualité est souvent présente, de même que la diversité des styles et des écoles.

Leonor Fini, Dans la tour, 1952, Weinstein Gallery/Minsky galerie
Ulla von Brandenburg, Michel I, 2018, Art Concept

60 artistes d’Amérique Latine pour cette édition

Pour cette année Art Paris se propose d’explorer les arts de l’Amérique Latine et dans une vingtaine de galeries, on pourra découvrir 60 artistes argentins, brésiliens, chiliens, colombiens, cubains, mexicains, péruviens et vénézuéliens.

Marion Boehm, El Bachir, 2019, Artco Gallery
Nathalie Daoust, Portrait 1 from The China dolls series 2010, Ilex Gallery

Une place toute particulière est réservée aux artistes femmes. L’association Aware (archives of women artistes, research and exhibitions) présente ainsi 25 projets choisis parmi les propositions des galeries participantes. Il faut également prendre le temps de passer d’un stand à un autre pour découvrir l’immense et foisonnante créativité féminine. En un mot, la femme est l’avenir de l’art contemporain. Pour vous en convaincre, regardez notre sélection puis rendez-vous au Grand Palais .

Valérie Belin, Sterling Siver Jug 2018, Galerie Nathalie Obadia
Nikoleta Sekulovic, Matheim 2018, Rebecca Hossack Art Gallery

Art Paris, Grand Palais, avenue Winston Churchill, 75 008 Paris, du 4 au 7 avril. Prix d’entrée :27 euros. Forfait entrée +catalogue : 45 euros

Robin Massonnaud

Partager
Publié par
Robin Massonnaud
Mots-clés : Robin des arts

Articles récents

Forte baisse du CAC 40 qui repasse sous les 5.000 points

L’indice phare de la Bourse parisienne a cédé 1,24% aujourd’hui et est retombé sous les 5.000 points. Les inquiétudes liées…

08/07/2020 18:42

Face à la crise, le modèle des SCPI affiche sa résilience

La crise engendrée par le Covid-19 pourrait-elle faire vaciller un secteur des SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) dont la…

08/07/2020 17:46

5G: ses défenseurs estiment qu’elle est “absolument indispensable pour entrer dans l’économie du XXIe siècle”

Après Xavier Niel, le PDG de Free, c’est Gilles Babinet, le vice-président du Conseil national du Numérique, qui a pris…

08/07/2020 16:54

Crédit immobilier : pas de hausses des taux mais des conditions toujours aussi restrictives

Si les taux demeurent attractifs, les courtiers notent que les critères appliqués par les banques barrent l’accès du crédit à…

08/07/2020 15:47

Economie: les demandes de chômage partiel augmentent encore

Malgré la poursuite du déconfinement progressif, les demandes de chômage partiel progressent, comme les plans de restructuration.

08/07/2020 15:47

Fonds Oncologie de Candriam: vous conjuguez investissement et sens pour votre épargne

Les fonds santé sont à la mode. Candriam est allé encore plus loin en créant un fonds d’investissement de niche…

08/07/2020 15:45