Pierre Bellemare avait encore une histoire extraordinaire à nous raconter… Ce sera à la fin du mois, chez Drouot

Ce sont plus de 400 objets de la vie quotidienne de nos ancêtres rassemblés par la figure du PAF Pierre Bellemare que la maison Ferri proposera aux amateurs chez Drouot. Une occasion unique de découvrir une exceptionnelle collection.

La vente de la collection d’art populaire de Pierre Bellemare aura lieu à Drouot, les 28 et 29 mai. Crédit : T.F.1-BALTEL/T.F.1-COLLECTIONS/SIPA

Pierre Bellemare (1929-2018) est sans conteste l’un des personnages marquants du PAF, le paysage audiovisuel français. Son goût pour la collection est moins connu. Il a tout d’abord eu une passion pour les objets de marine. C’est seulement à l’approche de ses 70 ans, qu’il découvre, en se promenant au Village Suisse, galerie d’antiquaires proche de la Tour Eiffel, une boutique vendant des outils anciens, des sabots, des objets ouvragés de la vie quotidienne. Une quête inassouvie de ce que l’on nomme l’art populaire commence alors.

Notre homme de télévision n’achète qu’en se fiant à un critère, sa faculté d’émerveillement. Il aime imaginer les hommes qui ont façonné ces objets du quotidien. Pour lui « ce sont des instants du passé qui arrivent chez nous, un moment de vie. »

Il a ainsi accumulé des centaines de témoignages de la vie passée des Français ces « petites gens », ouvriers, agriculteurs, artisans et bourgeois de campagne qui sont nos racines. Les 28 et 29 mai, la maison Ferri mettra ainsi en vente à l’Hôtel Drouot 435 lots provenant de cette extraordinaire collection.

De précieux témoignages de nos ancêtres

Comme le soulignait Pierre Bellemare, dans le domaine de l’art populaire, l’argent ne joue qu’un rôle secondaire. On trouve en effet beaucoup de choses à prix raisonnables. Il suffit d’aimer chiner, de fréquenter les brocantes, les puces et les déballages mais aussi les salles de ventes. On peut alors acquérir ces précieux témoignages de nos ancêtres à une époque où les objets courants n’étaient pas standardisés et fabriqués en série mais façonnés et ornés avec amour et patience.

Dans cette collection, on découvre des merveilles. Vous pourrez acheter de belles cuillères à écrémer en bois, des boîtes à sel en forme de poules, des planches à découper le pain au fronton sculpté, des casse-noisettes à figure humaine, des compas aux formes de jambes de femmes, des coffrets à ouvrages richement sculptés, des tabatières et des râpes à tabac aux formes les plus variées, des moules à beurre ou à pain d’épices, de délicats plioirs à dentelle auvergnats traditionnellement décorés par le fiancé pour sa promise…

LOT 147. Boîte à sel monoxyle figurant une poule en noyer ondé sculpté. Savoie - Haute Maurienne - Bessans. Début du XXe siècle. Estimation : 500 - 900 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.
LOT 147. Boîte à sel monoxyle figurant une poule en noyer ondé sculpté. Savoie – Haute Maurienne – Bessans. Début du XXe siècle. Estimation : 500 – 900 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.
LOT 371. Tabatière en corozo figurant un homme barbu portant une redingote. XIXe siècle. Estimation : 150 - 250 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.
LOT 371. Tabatière en corozo figurant un homme barbu portant une redingote. XIXe siècle. Estimation : 150 – 250 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.

Vous trouverez également de splendides boîtes et coffrets en marqueterie de paille polychrome. Un coffret à couture suisse du XIXe siècle étonne par sa conception virtuose. Le couvercle présente Guillaume Tell décochant une flèche de son arc. La ceinture est ornée d’une guirlande feuillagée et fleurie et l’intérieur des compartiments de couvercles marquetés de vases fleuris, de guitares et d’un Guillaume Tell lauré sur fond de drapeaux. Cette pièce, exceptionnelle, n’est pas inaccessible au commun des mortels puisqu’elle devrait trouver preneur pour 600 à 900 euros.

LOT 369. Coffret à couture en marqueterie de paille, de forme rectangulaire présentant Guillaume Tell.Suisse. XIXe siècle. Estimation : 600 - 900 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.
LOT 369. Coffret à couture en marqueterie de paille, de forme rectangulaire présentant Guillaume Tell.Suisse. XIXe siècle. Estimation : 600 – 900 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.
LOT 17. Moule pour quatre biscuits en poirier à décor d’un edelweiss, de deux chevaux et d’une résille, dans un cadre en chêne. Pays alémanique, XIXe siècle. Estimation : 150 - 250 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.
LOT 17. Moule pour quatre biscuits en poirier à décor d’un edelweiss, de deux chevaux et d’une résille, dans un cadre en chêne. Pays alémanique, XIXe siècle. Estimation : 150 – 250 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.
LOT 70. Paire de sabots en noyer, sculptés d’un portrait de femme portant un diadème dans les cheveux. XIXe siècle. Estimation : 400 - 600 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.
LOT 70. Paire de sabots en noyer, sculptés d’un portrait de femme portant un diadème dans les cheveux. XIXe siècle. Estimation : 400 – 600 €. Copyright : ©MariaPiaBracchi.

Et l’ensemble des objets proposés est à la portée de toutes les bourses. La grande majorité des lots est estimée entre 100 et 500 euros. Nos visuels en donnent un bref aperçu. N’hésitez-pas à vous faire plaisir !

La collection d’art populaire de Pierre Bellemare, Ferri & Associés, Hôtel Drouot Paris les 28 et 29 mai. Exposition sur place 9 rue Drouot, 75009 Paris, les 25 et 27 mai de 11h à 18h, les 28 et 29 mai de 11h à 12h. www.ferri-drouot.com

Sur le même thème

Robin des arts Ventes aux enchères

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique