Catégories : Expositions

D’une grande fragilité et d’une exceptionnelle beauté, les œuvres de l’artiste japonais Jakuchu ne seront exposées qu’un mois au Petit Palais

Vous entrez dans une grande salle de forme ellipsoïdale plongée dans la pénombre. Sur les murs, 33 rouleaux intitulés « Le Royaume coloré des êtres vivants » sont exposés. Ils sont l’œuvre d’Ito Jakuchu (1716-1800), artiste japonais considéré dans son pays comme un des plus grands maîtres. Cette série appartient au musée des collections impériales (Sannomaru ShozoKan) situé dans les jardins du palais de Tokyo. D’une grande fragilité, elles ne sont exposées que pendant un mois à Paris au Petit Palais dans le cadre de la saison « Japonismes 2018 ». Précipitez-vous, car ces représentations du monde végétal et animal sont d’une exceptionnelle beauté.

La faune et la flore du Japon

Grossiste en légumes à Kyoto, Ito Jakuchu décide, la quarantaine venue, de se consacrer à sa passion, la peinture. C’est en 1757 qu’il débute la série du royaume coloré des êtres vivants. Il y représente la faune et la flore du Japon avec une précision minutieuse, un incroyable sens du détail et une délicatesse inouïe. D’un panneau à l’autre on contemple des petits oiseaux joyeux s’agitant dans les rosiers, les fleurs de pêcher ou les feuilles rouges des érables, des canards duveteux dans des paysages enneigés, des coqs aux plumes resplendissantes, des bernard-l’hermite baguenaudant sur la plage à marée basse, des poissons et des poulpes traçant leur route, des grues au milieu de pruniers en fleurs, de sérieux cacatoès perchés sur des pins, de lourds chrysanthèmes au bord d’un ruisseau, des insectes et des grenouilles s’agitant au bord d’un étang, des oies sauvages au milieu des roseaux, des papillons voletant au de-dessus de pivoines… Le visiteur vient de quitter la bruyante agitation parisienne et retrouve immédiatement la tranquillité, le calme et la sérénité de la nature. Tout ici est merveille. Cette beauté est éphémère, fragile. L’homme se doit de la contempler. Il lui faut savourer chaque instant et prendre conscience qu’il appartient à ce cycle de vie, qu’il fait partie d’un tout qui vit, change au gré des saisons, meurt et renaît. Une grande leçon d’humilité pour un moment d’intense émotion !

Informations pratiques :
Exposition « Jakuchu, le Royaume coloré des êtres vivants », Petit Palais Paris, jusqu’au 14 octobre 2018 ; du mardi au dimanche, prix d’entrée : 11 euros

En images

 
Ito Jakuchu « Canards mandarins dans la neige », 1759, Tokyo, Musée des collections impériales (Sannomaru ShozoKan), Agence de la Maison impériale

Ito Jakuchu « Coquilles, 1761-1765, Tokyo, Musée des collections impériales (Sannomaru ShozoKan), Agence de la Maison impériale

Ito Jakuchu « Roses et petits oiseaux », 1761-1765, Tokyo, Musée des collections impériales (Sannomaru ShozoKan), Agence de la Maison impériale

Robin Massonnaud

Partager
Publié par
Robin Massonnaud

Articles récents

Vacances : gare aux arnaques « à l’irlandaise » sur les aires de repos

Les gendarmes alertent sur cette escroquerie qui se multiplie pendant les vacances d’été et qui fait perdre à ses victimes…

10/07/2020 16:56

Malgré la crise, le crowdfunding immobilier se porte très bien

La crise sanitaire et économique n’a pas eu raison de la bonne santé du crowdfunding immobilier. 184 millions d’euros ont…

10/07/2020 16:24

Assurance vie en euros: quel délai pour compenser l’impact des frais d’entrée ?

Un épargnant payant 1% de frais à l’entrée, plaçant son argent sur un fonds en euros servant 1% brut ne…

10/07/2020 15:57

Face à la crise, le modèle des SCPI affiche sa résilience

La crise engendrée par le Covid-19 pourrait-elle faire vaciller un secteur des SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) dont la…

10/07/2020 15:55

Bourse : les compagnies pétrolières européennes seront les grandes «utilities» de demain

Le pétrole connaît une nouvelle phase de sa longue et mouvementée histoire. Les interrogations portent désormais sur la demande et…

10/07/2020 15:45

Achats alimentaires, commerces de taille moyenne : comment le confinement a bouleversé la consommation 

Si les ventes alimentaires ont largement augmenté pendant le confinement, ce n’est pas le cas des autres produits de consommation.…

10/07/2020 15:26