Se connecter S’abonner

Bourse: Sartorius Stedim Biotech reste confiant pour 2018

Sartorius Stedim Biotech a enregistré des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre, et a confirmé mardi ses objectifs annuels.
Crédit: Sartorius.

Sartorius Stedim Biotech (SSB), fournisseur d’équipements pour l’industrie biopharmaceutique, a enregistré des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre, profitant toujours d’une dynamique de développement dans toutes ses catégories de produits et zones d’activité, et a confirmé mardi ses objectifs annuels. Son chiffre d’affaires trimestriel s’est élevé à 310,4 millions d’euros, un bond de près de 20% sur un an, et coiffant de 10 millions d’euros la prévision du consensus d’analystes Factset. Le bénéfice net s’est établi à près de 50 millions d’euros sur le trimestre (+32% sur un an), selon un communiqué de la société siégeant à Aubagne (Bouches-du-Rhône) et cotée à la Bourse de Paris, tout en étant une filiale du groupe allemand Sartorius. « Les conditions du marché biopharmaceutique continuent d’être saines et la demande pour nos produits reste élevée », s’est félicité le PDG du groupe, Joachim Kreuzburg, cité dans un communiqué.

Une croissance 2018 dans la tranche haute

SSB s’attend désormais à ce que la croissance de ses ventes en 2018 se situe « dans la tranche haute » de sa dernière prévision, relevée en juillet à une fourchette d’entre +11% et +14% à taux de change constants. Sur les 9 premiers mois de l’année, ses ventes totalisent 896,1 millions d’euros, en hausse de 11,4% ou de 13,8% à taux de change constants. Leur croissance depuis le début de l’année est surtout portée par la zone Amériques, qui concentre plus d’un tiers de l’activité du groupe, en progression de 15,9% ou de 20,3% à taux de change constants. SSB anticipe toujours une marge d’exploitation (Ebitda sur chiffre d’affaires) d’environ 28% en 2018, contre 27,3% en 2017. De janvier à fin septembre, cet indicateur de rentabilité s’est fixé à 28,1%, soit +1,4 point par rapport à la même période l’an dernier.