Se connecter S’abonner

ETF : un tracker pour miser sur la thématique de l’immobilier

Pénalisées pendant la crise immobilière, les valeurs immobilières en bourse se reprennent. Même si la remontée des taux d’intérêt n’est pas forcément une bonne nouvelle pour un secteur appelé à user du levier de la dette, le rattrapage n’est sans doute pas terminé. Il pourra être joué avec un tracker.

logements neufs
Crédit: Istock

La fermeture des centres commerciaux et le recours au télétravail au plus fort de la crise sanitaire ont lourdement pénalisé le secteur immobilier, remettant en cause le business model des foncières de bureaux et de galeries marchandes. Graduellement, la situation commence à se redresser avec la montée en puissance des campagnes de vaccination.

Mais les changements des habitudes de travail ont amené les entreprises à se réorganiser et à rationaliser les espaces de travail et donc les mètres carrés occupés. Seules les foncières disposant de patrimoines d’actifs les mieux localisées dans les grandes métropoles s’en sortiront. En attendant, le rattrapage du secteur immobilier n’est sans doute pas terminé. Même si la remontée des taux d’intérêt n’est pas forcément une bonne nouvelle pour un compartiment habitué à user du levier de la dette pour se développer, la décote devrait malgré tout continuer de se réduire avec la normalisation de la vie économique et la baisse de la dangerosité du virus chinois.

Un ETF qui verse deux dividendes par an

Nous proposons de miser sur le mouvement en prenant un tracker Lyxor FTSE EPRA NAREIT Global (code : LU1832418773). Il est chargé de répliquer l’évolution de l’indice sous-jacent composé de 379 sociétés immobilières dont Prologis, Simon Property Group, l’actionnaire de référence de la foncière française de centres commerciaux, Klépierre ou de Vonovia, la foncière allemande de logements qui figure au portefeuille des valeurs étrangères de la Lettre de la Bourse. La nationalité des entreprises intégrées à l’échantillon étant américaine pour une grande majorité (59%), le tracker n’est malheureusement pas éligible à un PEA.

Par contre, il donne droit deux fois par an à un versement d’un dividende autour du 7 juillet et du 8 décembre. L’an dernier, le coupon global est ressorti à 1,12 euro et reflète un rendement de 2,2% sur la base du dernier cours du tracker. Sa performance est attractive. Après une hausse de 23,5% en 2019, le tracker a logiquement perdu 16,9% en 2020 avec la crise sanitaire avant de rebondir fortement l’an dernier de 34,97%. Depuis le début du mois de janvier, il s’inscrit en recul de 2,9%.

Notre conseil : achetez un ETF Lyxor FTSE EPRA NAREIT GLOBAL (code : LU1832418773) ; prix : 49,01 euros