Votre livret A va continuer à vous coûter de l’argent

Un arrêté vient de geler pour deux ans les taux d’intérêts de la plupart des livrets d’épargne réglementés. Livret A, livret d’épargne populaire, LDDS… la reprise de l’inflation rogne plus que sévèrement leur rendement.

Avec un taux gelé pour encore des années et une inflation qui part à la hausse, l'épargne réglementée, dont le livret a, n'est plus une bonne affaire pour les épargnants. ©Istock

Le gel du taux du livret A et de la plupart des livrets d’épargne réglementés, dont le taux est fixé par l’Etat, est désormais acté. Un arrêté paru dans le Journal officiel du 2 décembre vient en effet de graver dans le marbre la non revalorisation du taux de rémunération de ces placements sans risque, au moins jusqu’en 2021.

Evoquée à la rentrée par le Premier ministre Edouard Philippe, cette décision doit permettre de « mobiliser des financements » en faveur des organismes HLM. La majeure partie des encours de ces livrets servant en effet à octroyer des prêts pour la construction de logements sociaux.

Livret A, LDDS… des rendements peau de chagrin

Le gel des taux du livret A, du livret de développement durable et solidaire (LDDS), du livret d’épargne populaire (LEP) ou encore du compte épargne logement (CEL) est programmé pour durer du 1er février 2018 au 31 janvier 2020.

En réalité, il est déjà très concret pour les épargnants, leurs taux n’ayant pas bougé depuis 2015. Ce qui fait donc, au total pour les dizaines de millions de détenteurs de ces produits sans risque et défiscalisés, une non-revalorisation qui aura duré 4 ans. De plus, rien ne dit que le gel ne sera pas reconduit à partir du 1er février 2021. Résultat, l’épargne de précaution n’en finit pas de ne plus rapporter grand-chose.  

Taux des livrets d’épargne réglementés jusqu’au 31 janvier 2020

Placements

Taux jusqu’au 31 janvier 2020

Fiscalité

Rendement net

Livret A

0.75 %

Net d’impôt et des prélèvements sociaux

0,75%

Livret Bleu

0.75 %

Net d’impôt et des prélèvements sociaux

0,75%

LDDS

0.75 %

Net d’impôt et des prélèvements sociaux

0,75%

LEP

1.25 %

Net d’impôt et des prélèvements sociaux

1,25%

CEL

0.50 %

Net d’impôt, brut des prélèvements sociaux*

0,42% (0,41% à partir de 2018)

*15,5% en 2017, 17,2% à partir de 2018

 

L’épargne de précaution érodée par l’inflation

Avec ce gel, qui maintient les taux de l’épargne réglementée à ses plus bas niveaux historiques, « les épargnants n’y perdront pas », avait doctement annoncé le Premier ministre en septembre dernier. Sur le papier, c’est un fait, les taux ne bougent pas. En revanche, les fonds des épargnants ne sont plus protégés de l’inflation. Plus cette dernière monte, moins leur épargne leur rapporte.

Pas de chance, l’inflation semble avoir pris durablement la pente ascendante. Par exemple, en retenant le taux de novembre dernier (1,2% selon l’Insee), le taux réel du livret A, du LDDS ou du Livret Bleu était négatif : -0,45% ! Soit un rendement net de -4,5 euros pour 1.000 euros placés ! Abriter ses économies sur ces livrets fait donc perdre de l’argent à ses détenteurs. Malheureusement, il est difficile de trouver mieux ailleurs, surtout parmi les produits sans risque. Notamment dans l’assurance vie avec un rendement moyen des fonds en euros qui se réduit aussi comme peau de chagrin : il devrait être de moins de 1,5%, en moyenne, en 2017 selon le site spécialisé Good Value for Money.

Sur le même thème

inflation LDDS livret A Livret d'épargne populaire

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique