Amendes, taxes, Smic… Ce qui change dès le 1er janvier 2018

A chaque 1er janvier, son lot de changements et leurs conséquences sur le porte-monnaie des particuliers. Les principales mesures.

A chaque 1er janvier, son lot de changements et leurs conséquences sur le porte-monnaie des particuliers. ©Istock

Hausse de la CSG pour certains retraités ou possibilité de changer d’assurance de prêt immobilier à chaque date anniversaire du contrat, suppression du Régime social des indépendants (RSI)… : dès le 1er janvier 2018 entreront en vigueur des réformes lourdes de conséquences pour les finances des Français. A celles-ci s’ajoutent les traditionnelles augmentations annuelles et quelques nouveautés plus ou moins favorables.

+1,7 point pour la CSG

La contribution sociale généralisée (CSG) augmente sur les revenus d’activité : au 1er janvier 2018, elle sera portée à 8,3% pour les retraités (à l’exception des plus modestes) et à 9,2% pour les actifs (salariés, fonctionnaires, indépendants, autoentrepreneurs). Les indemnités chômage des demandeurs d’emploi ne sont pas concernées. Les revenus des capitaux (placements, revenus fonciers…), ne subissent qu’une hausse de 1%. Le total des cotisations exigibles grimpe donc à 17,2% (contre 15,5% jusqu’alors).

A LIRE >>> Cotisations sociales maladie et chômage : quand seront-elles supprimées ?

Smic : +20 euros net par mois

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) est revalorisé de 1,24% dès le 1er janvier 2018. Pour 35 heures hebdomadaires, le Smic brut horaire passe de 9,76 € à 9,88 € pour atteindre 1 498,47 € mensuels.

Placements : mise en place d’une flat tax

Un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% (12,8% d’impôts et 17,2% de contributions sociales) s’applique aux intérêts et plus-values des placements jusqu’alors soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu : livrets, actions, obligations… Ainsi qu’aux nouveaux plans d’épargne logement (PEL) et ceux de plus de 12 ans. Echappent à cette «flat tax» les livrets réglementés (Livret A, LDDS, LEP, PEE…) ainsi que les 150.000 premiers euros placés sur des contrats d’assurance vie.

A noter : si ça leur est plus favorable, les contribuables peuvent toujours opter pour l’imposition au barème, mais ils doivent en faire la demande.

Stationnement : adieu PV, bonjour FPS

Le bon vieux PV de stationnement à 17 euros pour défaut de paiement ou dépassement de la durée limite disparaît au profit du forfait post-stationnement (FPS) dont le montant est fixé librement par chaque commune. De plus, le contrôle des zones payantes des villes peut être confié à des sociétés privées parfois équipées de voitures ­capables de détecter les véhicules en infraction grâce à un logiciel  de lecture automatique des plaques d’immatriculation. Si certaines municipalités ont décidé d’appliquer un montant inférieur à l’ancien tarif national (10 euros à Castres, par exemple), le FPS pourra atteindre jusqu’à 60 euros à Lyon, 50 euros à Paris, 30 euros à Toulouse ou Poitiers. Attention, un même stationnement fautif peut être pénalisé jusqu’à deux FPS dans une même journée.

Gazole, essence, plus cher, le plein

A la pompe, les prix vont grimper. La faute aux taxes qui vont renchérir le prix du litre de gazole de 7,6 centimes et de l’essence de 3,84 centimes. D’ici à 2021, la fiscalité pesant sur le gazole, encore avantagé, doit être aligné sur celui de l’essence, a décidé le gouvernement.

Gaz : coup de chaud sur les taxes

Les foyers abonnés au gaz de ville vont voir flamber la Taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) inscrite sur leurs factures : + 44 % en 2018 par rapport à 2017. La faute à la forte hausse de la taxe carbone prévue dans le Plan climat du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot. Celle-ci pèse sur les énergies fossiles en fonction de leurs émissions de gaz à effet de serre et se répercute ensuite sur les consommateurs d’énergie (gaz, fioul, carburants…), à l’exception de l’électricité (soumise à une autre taxe, la TICFE qui doit, elle aussi, augmenter). Pour 2018, si les montants inscrits dans le projet de loi de finances sont confirmés, une famille de quatre personnes utilisant le gaz pour l’eau chaude, se chauffer et cuisiner, déboursera 60 euros de plus qu’en 2017, selon une simulation réalisée par le comparateur d’offres en ligne Selectra.

A noter : à cette hausse s’en ajoute une autre pour les foyers abonnés aux tarifs réglementés d’Engie (ex-GDF Suez), celle du prix du gaz : +2,3%, hors taxes, à compter du 1er janvier 2018.

1er janvier, première baisse de la taxe d’habitation

La taxe d’habitation, qui doit disparaître d’ici à 2020 pour 80 % des foyers français, va baisser d’un tiers (puis 65 % en 2019 et 100 % en 2020). Si les effets ne se feront sentir qu’à l’automne prochain pour les contribuables qui la règlent en une fois, les mensualisés peuvent en profiter dès le début de l’année. Ces derniers sont invités à simuler leur future taxe d’habitation sur Impots.gouv.fr, puis à moduler leurs mensualités sur leur espace personnel en ligne.

Le prix du timbre frôle l’euro

Après avoir augmenté de 3,6 % en 2016 et de 3,1 % en 2017 en ­moyenne, les tarifs d’affranchissement du courrier font un nouveau bond en 2018 : + 4,7 % en moyenne au 1er janvier ! Par exemple, le timbre à ­Marianne rouge (lettre prioritaire) passe de 85 à 95 centimes (+ 11,8 %). Le vert pour une lettre acheminée en 48 heures en métropole passe de 73 à 80 centimes (+ 9,6 % ); Quant au timbre le moins cher et le moins rapide, l’Ecopli, il augmente de 71 à 78 centimes (+ 9,9 %).

Baisse de la franchise pour les fraudes à la CB

A partir du 13 janvier 2018, la franchise retenue par les banques lorsqu’une carte bancaire volée ou perdue est utilisée frauduleusement est divisée par trois : elle passe de 150 à 50 euros. Cette franchise ne s’applique qu’aux opérations réalisées avec frappe du code secret et avant mise en opposition de la carte dérobée. Les fraudes réalisées par paiement sans contact ou lorsque le code a été détourné et que la carte est en possession de son titulaire restent remboursées.  

Sur le même thème

1er janvier Auto Energie FPS pfu Taxes

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique