Décryptage: les 5 indicateurs clés pour déterminer la performance d’une SCPI

Des indicateurs sont disponibles dans la documentation délivrée par la société de gestion qui gère une SCPI. Ils vous aident à déterminer si la SCPI que vous visez est régulière et performante.

Un TOF (Taux d'occupation financier) élevé reflète un faible niveau de vacance des locataires et permet de s’assurer du versement d’un bon dividende. Crédit: iStock.

• TDVM : taux de distribution sur valeur de marché) et le TRI (taux de rentabilité interne)

Deux notions clés pour l’investisseur ! Le TDVM (ou rendement) mesure le revenu distribué par la SCPI sur une année par rapport au prix moyen de la part. Le TRI, plus complet, prend en compte à la fois les loyers versés et la revalorisation de la part. Il atteste de la rentabilité de la SCPI dans le temps. Il se calcule généralement sur dix ans.

Pratique >>> Téléchargez le guide « Où placer votre argent en 2019 »

• TOF: taux d’occupation financier

Il s’agit du rapport entre le montant réel des loyers perçus et celui qui aurait dû l’être si l’ensemble des biens avait été effectivement loué pendant une période donnée. Un TOF élevé reflète un faible niveau de vacance des locataires et permet de s’assurer du versement d’un bon dividende.

• La capitalisation

Elle se calcule en multipliant le prix de souscription d’une part par le nombre de parts émises par la SCPI. Elle permet d’estimer la taille des actifs détenus par la société. Plus la capitalisation d’une SCPI est élevée, plus le nombre de biens immobiliers est important, et le produit diversifié ! Le risque sera plus dilué pour une SCPI dotée d’une capitalisation suffisante (supérieure à 500 millions d’euros). Une grande capitalisation peut aussi laisser présager une meilleure liquidité des parts sur le marché secondaire.

• PGR: provisions pour grosses réparations

Il s’agit du montant des provisions mises de côté pour financer de futures réparations à effectuer sur les biens détenus par la SCPI. Cette dernière doit maintenir en état son parc immobilier, mais peut aussi être contrainte d’engager des travaux pour être en phase avec les nouvelles normes environnementales. Plus ces provisions sont élevées, plus la SCPI est en mesure d’assurer la pérennité et la qualité de ses immeubles. Une donnée à mettre en regard avec l’ancienneté du parc détenu.

• RAN: report à nouveau

Il correspond à la part des revenus ou des plus-values qui n’a pas été distribuée aux associés. Cette réserve permet d’amortir les aléas du locatif (vacance des locataires ou baisse des loyers) et de lisser le rendement. La société de gestion puise dedans afin de maintenir le dividende de la SCPI au niveau souhaité en cas de moins bons résultats. Plus le report à nouveau de la SCPI est élevé, plus celle-ci sera en mesure de faire face en temps de crise. Cela signifie néanmoins qu’elle ne verse pas tous les revenus engrangés.

Sur le même thème

Investissement locatif Meilleures SCPI SCPI

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique