Ce produit d’épargne oublié qui rapporte presque deux fois plus que le livret A

Après ses mesures en faveur du pouvoir d’achat, le Gouvernement se penche sur le volet de l’épargne des ménages. Bercy a envoyé à la fin d’avril sept millions de courriels aux plus modestes d’entre eux pour les inciter à ouvrir un livret d’épargne populaire (LEP).

Il est vrai que ce produit réglementé, peu promu par les établissements bancaires, est aujourd’hui en perte de vitesse: moins de 8,7 millions de détenteurs pour un encours global de 44 milliards d’euros à la fin de 2017, d’après la Banque de France.

A LIRE >>> Ces produits d’épargne des banques qui ne méritent pas votre argent

Des conditions d’accès élargies

Pour être éligible, il faut être domicilié en France et respecter des conditions de ressources. Une personne seule peut ainsi ouvrir un LEP si son revenu fiscal de référence 2017 (mentionné sur l’avis d’imposition) n’excédait pas 19.779 euros (30.343 euros pour un couple ou 40.907 euros pour une famille avec deux enfants). La banque vous demandera votre avis d’imposition à la souscription et le réclamera tous les ans.

En cas de dépassement des plafonds, un délai de grâce d’un an est toutefois accordé: le titulaire d’un LEP peut le conserver à condition que ses revenus repassent en dessous l’année suivante. Si vous êtes concerné, vous auriez tort de vous en priver.

A LIRE >>> Ce calcul du gouvernement pour que votre Livret A ne redevienne pas rentable de sitôt

Le versement initial n’est que de 30 euros, et vous pouvez alimenter le livret jusqu’à 7.700 euros (hors intérêts capitalisés). Sa rémunération est la plus avantageuse de tous les livrets réglementés défiscalisés : il rapporte 1,25% net d’impôt et de prélèvements sociaux.

Des fermetures de LEP en perspective

A sa création au début des années 80, un particulier pouvait souscrire un livret d’épargne populaire s’il était exonéré d’impôt sur le revenu ou redevable d’un montant faible (fixé par l’Etat chaque année). Ce critère a été remplacé par une condition de revenus en 2014. Banques et détenteurs avaient jusqu’à la fin de 2017 pour s’y conformer.

Après leur avoir laissé une marge de manœuvre en 2018, le Gouvernement a prévenu: tout LEP dont le titulaire ne respecte pas le critère ou n’a pas fourni de justificatif sera clôturé. Pour l’éviter, votre avis d’imposition 2018 portant sur les revenus de 2017 doit être transmis avant la fin de juin.

Audrey Spy

Partager
Publié par
Audrey Spy

Articles récents

Assurance vie Diade Evolution de CD Partenaires: un contrat avec trois fonds en euros peu convaincants

A dominante immobilière à sa naissance, ce contrat est rentré dans le rang.

19/09/2019 23:45

Assurance vie Millevie Premium de la Caisse d’Epargne: un contrat poussif

Ce contrat réservé aux épargnants pouvant mettre 15.0000 euros à l’ouverture offre un fonds en euros sans éclat, et une…

19/09/2019 22:30

Au restaurant, peut-on vous facturer une carafe d’eau ?

Un restaurateur veut vous facturer une carafe d’eau du robinet. Le patron prétend que la loi l’y autorise. Est-il dans…

19/09/2019 22:00

Immobilier : quelles sont ces villes de report vers lesquelles se tournent les Parisiens pour se loger

La flambée des prix dans la capitale poussent de plus en plus de ménages à se tourner vers la petite…

19/09/2019 20:55

Assurance vie Compte Epargne de la Carac: ce contrat est un bon parti pour sécuriser ses fonds

Les rendements du fonds en euros restent un peu au-dessus du marché. Le contrat permet aussi des combinaisons de sorties…

19/09/2019 19:19

Automobile. La prime à la conversion a été toilettée : voici ce qui a changé

La prime à la conversion permet aux particuliers et aux professionnels d'acheter un véhicule neuf ou d'occasion en échange de…

19/09/2019 19:15