Placement : avez-vous déjà pensé à l’épargne solidaire?

Les Français ont déposé en 2018 plus de 12 milliards d’euros sur des placements solidaires. Un montant record, pour ce type d’épargne, qui a permis de financer de nombreux projets.

L'épargne solidaire séduit de plus en plus. Crédit: Istock

L’épargne solidaire devient de plus en plus populaire. En 2018, les Français ont déposé un montant record sur ces produits d’épargne : 12,6 milliards d’euros, selon le baromètre de Finansol, révélé par La Croix. C’est un milliard d’euros de plus, par rapport à 2017, soit +8,7%. Un milliard qui a permis de créer ou consolider 48 000 emplois et de reloger 3050 personnes. « L’année dernière a été un bon cru. 423 000 souscriptions nouvelles ont été recensées, contre 365 000 en 2017 », relate Patrick Sapy, le directeur de Finansol, cité par Le Figaro.

Livret ou épargne salariale

Pour effectuer un placement solidaire, plusieurs solutions sont disponibles, relate LCI. Il y a la solution bancaire : les banques proposent des livrets d’épargne solidaire qui souvent sont en partenariat avec une ou plusieurs associations. Une partie des intérêts annuels normalement perçus iront à l’association concernée. Les deux tiers des 12,6 milliards d’euros se trouvent sur des livrets.

L’autre solution, c’est l’épargne salariale. Depuis 2010 et la loi de modernisation de l’économie, les entreprises sont obligées de proposer au moins un fonds solidaire d’épargne salariale. L’argent déposé sur ces fonds sera mis à disposition d’une association ou d’une entreprise solidaire, sous la forme d’un prêt le plus souvent.

A LIRE >>> En 3 minutes, vous allez tout comprendre à l’investissement socialement responsable

Construction de logements sociaux

Selon Patrick Sapy, « pour les petits montants je conseille plutôt le livret bancaire car c’est le support le plus pratique. Mais en raison de la baisse des taux c’est aussi le moins rémunérateur. Si vous avez beaucoup de capital, vous pouvez épargner sur des fonds communs de placement, qui sont plus performants et ont plus d’impact ».

Finansol indique que la moitié des financements provenant de l’épargne solidaire sont à destination de la « lutte contre l’exclusion », ce qui signifie la construction de logements sociaux ou l’hébergement de personnes handicapées ou dépendantes. L’environnement n’est pas en reste avec un quart des financements disponibles. Le financement de projets dans les pays en développement est le troisième secteur qui reçoit le plus de ressources de la finance solidaire.

Sur le même thème

Epargne solidaire livrets d'épargne

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique