Est-ce une faute que de demander tardivement le versement de la rente d’un Perp ?

Vous avez pris votre retraite et n’avez toujours pas demandé le versement de la rente viagère de votre Perp ? Allez-vous être pénalisé ?

Le versement de la rente n’a pas un caractère automatique. Crédit: iStock.

Le titulaire d’un plan d’épargne retraite populaire (Perp) perçoit sa rente viagère à partir d’une date fixée contractuellement. Il s’agit souvent de l’âge minimal légal pour la liquidation des droits à pension du régime général (62 ans pour les assurés nés depuis le 1er janvier 1955).

A LIRE >>> Réforme des retraites: qui seront les gagnants, qui seront les perdants?

Le versement de la rente n’a cependant pas un caractère automatique. Vous devez le demander à l’organisme gestionnaire par courrier, accompagné de pièces justificatives (notamment une attestation de liquidation de la retraite de base délivrée par la caisse d’assurance vieillesse).

Aucune obligation ni pénalité

Tant que vous ne l’avez pas fait, votre plan est prolongé tacitement d’année en année sans aucune pénalité. En effet, rien dans les textes ne vous oblige à liquider vos droits à rente à la date effective de votre départ en retraite, ce qui est intéressant car plus vous avancez en âge, plus les arrérages de la rente seront élevés.

A LIRE >>> Les trois quarts des retraités ont touché moins de 2 000 euros par mois en 2016

C’est la raison pour laquelle les établissements gestionnaires fixent un âge butoir pour le versement de la rente. Mais vous avez le temps car il correspond généralement à l’espérance de vie du souscripteur, diminuée de quinze ans.

Sur le même thème

Choisir son Perp Perp Plan d'épargne retraite (PER)

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique