Vente d’or: comment profiter des cours élevés du moment?

L’or tutoie des sommets en ce moment et les possesseurs d’or vendent pour profiter des cours élevés. Les Français conserveraient 3 000 tonnes d’or chez eux.

Le lingot d'un kilo coûte actuellement plus de 43 000 euros. Crédit: Patrick AVENTURIER/SIPA

L’or n’en finit pas de monter : selon le site Boursorama, ce lundi 26 août, il s’affichait à 1 540,90 dollars l’once, soit 1 385,02 euros pour 28,35 grammes, à la bourse de New York (1 498,55 dollars à la bourse de Londres), soit une augmentation de près de 25% depuis le début de l’année. D’après le site du Comptoir national de l’or, un lingot d’un kilo coûte 43 210 euros. La dernière fois que l’or était aussi cher, c’était en septembre 2011, où l’once tutoyait les 1 900 dollars l’once, soit environ 1 700 euros.

Pas d’espèces

Alors, forcément, les porteurs d’or se ruent dans les guichets pour vendre. Selon François de Lassus, le porte-parole de la société CPoR, spécialisé dans l’achat et la vente de métaux précieux, cité par Le Parisien, « un sondage réalisé en 2014 montrait que 17% des Français ont ou ont eu de l’or ». Il ajoute : « Le bas de laine des Français est à peu près de 3 000 tonnes d’or en pièces et lingots dont 80% acquis il y a de plus de vingt ans ou reçus par héritage. C’est plus important que les réserves de la Banque de France ! ».

A LIRE >>> L’or dépasse 1.400 dollars l’once, un sommet en près de 6 ans

Alors que faut-il avoir en tête lorsque l’on souhaite vendre ou acheter de l’or ? Que les règlements en espèce sont interdits : dans les comptoirs d’achat, la personne derrière le guichet ne vous donnera pas des espèces sonnantes et trébuchantes contre vos bagues ou vos Louis d’or, mais un chèque par exemple, pour assurer toute traçabilité.

Une taxe de 11,5%

Egalement, dans le cas d’un achat d’or d’investissement, le Code des impôts impose aux vendeurs de collecter des informations sur l’identification de l’acheteur, dans le cas où celui-ci achète pour plus de 15 000 euros de métaux précieux. Comme le note le Comptoir national de l’or sur son site internet, « aucune contrainte n’entoure le choix de l’assujetti en termes de moyens de reconnaissance du client concerné. Son identité peut être révélée par tout moyen. Cela dit, cette obligation de tenue de l’information peut être satisfaite de manière simultanée avec la tenue d’un registre des achats, ventes, réceptions et livraisons ».

A LIRE >>> Fiscalité sur l’or : le point sur ce qui a changé

Du point de vue de la fiscalité, la TVA ne s’applique pas sur l’achat de lingots, lingotins et autres pièces d’or d’investissement, indique le site de
CPoR
. Par contre, une taxe s’applique sur la vente d’or, lorsqu’il s’agit d’un investissement : le taux est de 11,5% depuis le 1er janvier 2018. D’autre part, un taux à 36,2% peut être choisi : l’avantage c’est qu’il est dégressif dans le temps, par tranche de 5% à partir de la troisième année de détention.

Sur le même thème

achat d'or placement

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique