Immobilier: où investir en 2020 pour profiter de la hausse des prix

La flambée des prix de l’immobilier touche désormais aussi la province. En achetant maintenant dans une ville où les prix vont continuer à monter, vous pouvez espérer réaliser un bon investissement.

La hausse moyenne des prix de l’immobilier a atteint 3,1% en 2019. D’après la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), cette augmentation pourrait se poursuivre en 2020. Plusieurs réseaux d’agences immobilières confirment une progression moyenne de 2%, avec des pics à 5% en Île-de-France et dans certaines grandes villes, relaye le site boursier.com. Dans ce contexte porteur, ceux qui envisagent d’investir dans la pierre auraient intérêt à acheter dans Paris et sa proche banlieue, mais aussi à Nantes, Toulouse, Toulon, Marseille ou Lyon.

À Paris, où les prix grimpent sans cesse, de nouvelles hausses sont attendues, dans la mesure où les professionnelles estiment que le marché parisien est un marché d’usage, où les acquéreurs sont des utilisateurs. La spéculation ne serait pas de mise dans la capitale. Les prix pratiqués dans la proche banlieue évoluent aussi à la hausse, portés par la construction des lignes de métro du Grand Paris. Les meilleures opportunités pourraient se trouver du côté d’Asnières, Bagneux, Gennevilliers, Nanterre, Noisy-le-Grand ou Villejuif.

Dynamisme économique

À Lyon, les prix se sont envolés de 20% dans certains arrondissements en 2019 pour atteindre une moyenne de 4 600 euros par m². L’attractivité démographique de la ville (+5% par an entre 2011 et 2016) s’expliquerait en partie, selon Meilleurs Agents, par son statut de pôle d’innovation international. Si les biens hauts de gamme ont particulièrement la cote dans les 1er, 2e et 6e arrondissements, de nouveaux secteurs émergent. C’est le cas des 3e et 7e arrondissements.

Les investisseurs pourraient également trouver de l’intérêt aux marchés immobiliers nantais et toulousains. En 2019, les prix ont respectivement progressé de 7,3 et 9,5%. Pour l’année en cours, les estimations flirtent avec les 9%. Actuellement, le prix du mètre carré moyen est de 3 200 euros à Toulouse et il atteint 3 300 euros à Nantes.

A LIRE >> Investissement locatif: Marseille, une ville attractive, ensoleillée mais… accessible!

Quid des perspectives 2020 pour Marseille et Toulon ? Toulon devrait bénéficier de chantiers d’aménagements plus importants que ceux engagés ces dernières années. Au programme, notamment, des réhabilitations d’anciens sites militaires en front de mer. Pour le moment, le prix moyen du mètre carré avoisine les 2 500 euros. Également en bord de mer, Marseille propose une fourchette de prix entre 2 500 et 7 000 euros. Des prix plutôt bas – par rapport au marché parisien – qui s’expliquent par un dynamisme économique inférieur à celui des autres grandes villes et une image souvent dégradée.

Sur le même thème

Investir dans l'immobilier Lyon Marché du logement Marseille Nantes Paris Toulouse

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique