Epargnants : attention aux placements dits « refuge » comme le whisky

L’AMF vient de mettre en garde les épargnants contre des propositions de placement dans le Whisky. L’occasion pour le régulateur de rappeler en cette période agitée les règles à appliquer avant d’investir dans un produit d’épargne.

Les plateformes proposant d'investir dans le whisky ont été ajoutées à la liste noire des sites non autorisés de l'AMF. Crédit: iStock.

L’épidémie de coronavirus n’a pas découragé les arnaqueurs. L’autorité des marchés financiers (AMF) met ainsi en garde les épargnants contre les propositions d’investissement dans le whisky.

De nombreuses plateformes leur proposent de souscrire en ligne à ces placements. Or comme tient à le rappeler l’AMF, « à ce jour, aucune offre d’investissement en whisky n’a obtenu du régulateur l’enregistrement préalable obligatoire avant toute commercialisation ».

Il ne faut donc surtout pas donner suite à ces propositions et ne pas en faire la promotion autour de soi. Une douzaine de ces plateformes proposant d’investir dans le whisky ont été placées sur la liste noire des sociétés et sites non autorisés.

Cette mise en garde est aussi l’occasion pour le régulateur de rappeler aux épargnants qu’il faut se montrer vigilant à l’égard des propositions d’investissement par téléphone ou Internet. La période se prête aux arnaques.

En ces temps de turbulences boursières, il se peut en effet que vous soyez sollicités par des gens sans scrupules qui vont vous présenter des placements comme des « valeurs refuge ». Or il n’existe pas de placements « miracle ».

A LIRE>>> Punaises de lit: des prestations jusqu’à 3 000 euros et de nombreuses arnaques

A cet égard, l’AMF rappelle les règles de vigilance à appliquer avant tout investissement :

  • Il n’existe pas de de rendement élevé sans risque élevé : en d’autres termes, ne vous laissez pas berner par des discours commerciaux qui vont vous faire miroiter des rendements miraculeux ;
  • Demandez un maximum d’informations sur les sociétés ou intermédiaires qui vous proposent le produit (identité sociale, pays d’établissement, responsabilité civile, règles d’organisation, etc.) ;
  • N’investissez que dans ce que vous comprenez ; c’est le b.a.ba ;
  • Demandez-vous comment sont calculés les prix d’achat et de vente du produit proposé, renseignez-vous précisément sur les modalités de revente du produit et les délais liés, en particulier si le produit est investi sur une classe d’actifs peu liquide.

Le respect de ces règles devrait vous mettre à l’abri d’investissements malheureux.

Sur le même thème

arnaques

Réactions et commentaires

Sur la même thématique