Epargne : le Livret A grand vainqueur du confinement ?

Les prochaines statistiques devraient montrer un fort engouement pour ce produit sécurisé et facile d’accès. Explications…

Sécurité et liquidité sont deux arguments qui plaident en faveur du Livret A à l'heure actuelle. Crédit : iStock

Avec une consommation quasiment à l’arrêt dans le pays (si ce n’est pour les besoins de première nécessité), les Français vont certainement mettre l’accent sur l’épargne jusqu’à la fin du confinement. Du moins ceux qui ne subiront pas de forte baisse de leurs revenus. Reste à savoir quels produits vont en profiter.

Après une année 2019 dynamique, l’assurance vie a bien débuté l’année 2020. Bien qu’en recul sur un an, sa collecte a atteint 2,1 milliards d’euros en janvier-février. Mais l’assurance vie va-t-elle pouvoir poursuivre sur ce rythme ? On peut émettre des doutes.

Des obstacles psychologiques et techniques pour l’assurance vie

Alors que les assureurs n’ont cessé de pousser à la souscription en unités de compte (UC), la chute récentes des marchés n’est pas de bon augure. Même si les fonds en euros représentent encore l’essentiel des encours, ce plongeon risque de détourner de l’assurance vie les épargnants ayant investi récemment en UC (avec des pertes à la clé). 

Au-delà de cet effet psychologique prévisible, on peut aussi mettre en avant un aspect technique. Bien que la souscription en ligne soit envisageable sur certains contrats, elle n’est pas toujours possible ou aisée. De quoi freiner la collecte jusqu’à la réouverture totale des établissements bancaires, cabinets de CGP…

La sécurité, argument choc du Livret A

C’est donc le Livret A qui paraît aujourd’hui très bien placé pour tirer son épingle du jeu. Les résultats des derniers mois ont déjà montré que son taux au plancher ne l’empêchait pas de faire le plein de collecte. Allié au LDDS, il a déjà attiré plus de 6 milliards d’euros d’argent frais en janvier-février, en dépit d’une rémunération tombée à 0,5% le mois dernier.

En tout cas, s’ils ont souvent pointé du doigt cette faible rémunération, les épargnants risquent bien désormais de placer ce critère au second plan. Dans une période de fortes incertitudes économiques nul doute que la garantie offerte au capital va jouer en faveur du Livret A.

A LIRE >>> Epargne : collecte positive pour les Livret A et Livret de Développement durable

Outre sa sécurité et sa liquidité, sa simplicité d’utilisation devrait aussi être un argument à court terme pour le Livret A. Car s’il peut être compliqué de souscrire en ligne un produit financier, un simple virement via l’application de sa banque suffit à alimenter son Livret.

On peut dès lors s’attendre à ce que les prochaines statistiques (publiées fin avril et fin mai) montrent une forte poussée de la collecte du Livret A… voire des dépôts non rémunérés et des détentions en espèces, autres bas de laine prisés des Français en périodes de doute.

Sur le même thème

Livret A

Réactions et commentaires

Sur la même thématique