Coronavirus : des start-up ont réussi à boucler leurs levées de fonds

En dépit de la crise sanitaire qui sévit, plusieurs start-up ont réussi à lever de l’argent. Mais les levées de fonds s’annoncent désormais compliquées, et devraient s’avérer rares dans les semaines qui viennent.

Les levées de fonds réalisées s'étalent de 1,2 à 6 millions d'euros. Crédit: iStock.

Boks, Qarnot, ekWateur… Plusieurs start-up ont annoncé avoir bouclé une levée de fonds mardi 31 mars, malgré l’épidémie de coronavirus qui a fragilisé l’économie mondiale. Le processus avait toutefois été engagé avant que la situation sanitaire mondiale se dégrade.

1,2 million d’euros pour Boks, entreprise d’une dizaine de salariés, qui veut faciliter la réception des colis à domicile ; 1,5 million d’euros pour ekWateur, « premier fournisseur collaboratif d’énergies vertes » ; Et même 6 millions d’euros pour permettre à Qarnot, « premier cloud écologique, économique et souverain », de devenir leader européen.

La levée de la première a été finalisée « juste avant le confinement », avait expliqué la semaine dernière à l’AFP son cofondateur Olivier de Rodellec.

ekWateur, qui revendique dans un communiqué être le 5e fournisseur français d’énergie, a pour sa part mené « une campagne d’investissement du 02 janvier au 23 mars 2020 sur le site de crowdequity Sowefund », plateforme d’investissement participatif spécialiste des start-up françaises.

Cet investissement « illustre bien la demande des consommateurs de privilégier toujours plus les énergies renouvelables », a réagi dans un communiqué Julien Tchernia, président et cofondateur d’ekWateur, conforté dans « notre vision d’un modèle énergétique renouvelable et décentralisé ».

Des levées de fonds plus difficiles désormais

Qarnot est pour sa part « pionnière dans le monde dans la récupération de la chaleur perdue des serveurs informatiques pour chauffer écologiquement des bâtiments et de l’eau », et a vu entrer à son capital la Banque des Territoires-Caisse des Dépôts, Engie Rassembleurs d’Énergies, A/O Proptech et le groupe Casino, selon son communiqué.

« Nos nouveaux investisseurs partagent la vision de Qarnot, en misant sur les secteurs très stratégiques du calcul haute performance et de l’efficacité énergétique dans le bâtiment », explique l’entreprise dans ce communiqué.

A LIRE>>> Coronavirus : 4 milliards d’euros d’aides pour les start-up en difficulté

Des processus de levée de fonds se poursuivent malgré la crise, mais l’exercice relève désormais de la mission périlleuse.

« Beaucoup d’entreprises comptaient sur des levées de fonds dans les douze prochains mois, or le marché sera très fortement perturbé sur cette période », a expliqué de son côté à l’AFP François Véron, un des dirigeants du fonds d’investissement Newfund.

Sur le même thème

Placements

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique