Epargne salariale: êtes-vous prêt à transformer vos congés en épargne ?

En pleine crise économique, une tendance à « épargner plus » émerge du côté des salariés. Près d’un tiers d’entre eux envisageraient de ne pas poser tous leurs jours de congés cette année. Une volonté de les transformer en épargne se démarque, notamment sur leur Compte Epargne Temps. Détails.

Une étude met en évidence le souhait de salariés de transférer des congés sur le compte épargne. Crédit : iStock

Une enquête sur le comportement d’épargne des salariés français post covid 19, datant de fin mai et dévoilée par Epsens, acteur majeur de l’épargne salariale, ce jeudi 18 juin, confirme la tendance générale observée d’épargner depuis le confinement. « 63 % des salariés interrogés déclarent avoir épargné pendant la crise sanitaire, 39 % souhaitent renforcer leur épargne après le confinement, et 70 % envisagent même d’épargner tous les mois » souligne l’étude.  

Cependant, cette étude spécifique sur l’épargne salariale nous apprend que les salariés non seulement veulent épargner mieux et plus, mais pourraient même « sacrifier » des jours de congés pour les transférer sur un compte d’épargne, le Compte Epargne Temps (CET). Une question que vous pourriez vous poser si la crise économique s’intensifiait, ou si le gouvernement le suggérait pour « sauver l’économie ».

Epargner plus et mieux

Comme l’ensemble des Français qui ont épargné à un niveau historique pendant les mois de confinement, les salariés interrogés se disent prêts à « mieux épargner », au travers de placements responsables et sociaux. Ils sont en effet 63% à être intéressés par des projets « verts » et de « transition énergétique », mais également par l’économie locale (63%) et les projets sociaux (54%). Des résultats qui confirment les tendances du marché des investissements en fonds durables.
Pour Catherine Pays-Lenique, directrice générale de Epsens, cette forte appétence pour l’épargne n’a rien de surprenant. « C’est une tendance structurelle tout à fait compréhensible face à la situation actuelle, post covid 19. De même pour le nombre de salariés intéressés par l’épargne sur des actifs « verts », cela conforte ce que nous savions déjà », nous confie-telle.

Épargner sur « un compte épargne temps » se démarque

L’enseignement majeur de l’enquête est le « réel intérêt pour la possibilité de transformer les jours de congés / RTT en épargne ». Cette possibilité existe dans le cadre du PERCO (et désormais le nouveau PER Collectif issu de la loi Pacte), avec ou sans le Compte Epargne Temps (CET). Méconnue par près de la moitié des salariés, cette opportunité intéresserait près de 65% des répondants, dont 25% qui se disent « très intéressés ». Autre résultat probant, 27 % des salariés interrogés envisageraient de poser moins de jours de congés que l’année dernière. « Je suis agréablement surprise par ce résultat. Même si près de la moitié ne sont pas au courant, 45% savent que c’est possible. Dans un contexte de crise économique, il me semble important de relever ce résultat. Aujourd’hui, le Plan d’Epargne Retraite Collectif permet de transférer jusqu’à 10 jours de congés en épargne. Avec la crise actuelle, c’est peut-être le moment de réfléchir à faire évoluer ce nombre de jours pouvant être épargnés sur un PER pour ceux qui le souhaitent » analyse Catherine Pays-Lenique.

Un besoin d’accompagnement et d’information persiste

Autre point important de l’étude, l’épargne salariale est majoritairement bien connue par les salariés (80 %) « ne serait-ce que de nom ». Dans le détail, 43 % la connaissent mais n’ont pas d’épargne salariale et 37 % qui la connaissent en ont une. Des efforts d’informations sont encore nécessaire, seulement « 1 salarié sur 2 qui connaît l’épargne salariale estime avoir suffisamment d’informations à son sujet » dévoile l’étude. Le principal frein à l’épargne salariale est son absence de proposition au sein de l’entreprise. Les 64 % de salariés qui n’ont pas d’épargne salariale expliquent en effet que leur entreprise n’en propose pas.

Sur le même thème

épargne salariale placements financiers

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique