AMF: mise à jour des listes noires des sites qui proposent des placements sur le Forex et sur les crypto-actifs

L’Autorité des marchés financiers a mis à jour ses listes noires des sites non autorisés à proposer des investissements sur le Forex ou sur les produits dérivés sur crypto-actifs. Vous trouverez ci-dessous les noms des nouveaux sites qui proposent leur activité alors qu’ils n’y sont pas habilités.

Les listes noires de l'AMF sont disponibles sur son site internet. Crédit: iStock.

Une nouvelle fois, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) mettent en garde les épargnants contre l’activité de certains sites qui proposent des investissements sur le marché des changes non régulé (Forex) et sur des produits dérivés dont le sous-jacent est constitué de crypto-actifs, alors qu’ils n’y sont pas autorisés.

Voici la liste des sites d’acteurs non autorisés récemment identifiés pour le Forex :  

  • www.bitworldfx.com
  • www.brightfinance.co
  • www.daxbase.com/fr
  • www.daxioma.com/fr
  • www.fortiscapitalmanagers.com
  • https://fr.uptos.com
  • www.investisafe.com
  • www.lvmexchange.com/fr/
  • www.wavetomarkets.com

Voici la liste des sites d’acteurs non autorisés récemment identifiés concernant les produits dérivés sur crypto-actifs :

  • bitcoin-storm.com/fr
  • cryptolegacypro.com/fr

Les listes de l’ensemble des sites non autorisés à proposer des investissements sur le Forex ou sur les produits dérivés sur crypto-actifs sont disponibles sur le site internet de l’AMF (rubrique : Espace épargnants → Protéger son épargne → Listes noires et mises en garde). Elles sont régulièrement mises à jour.

A LIRE>>> Arnaque: l’AMF attire l’attention sur de fausses formations pour devenir trader

L’AMF invite les épargnants pour qu’ils s’assurent que l’intermédiaire qui leur propose des produits ou services financiers est autorisé à opérer en France, de consulter la liste des prestataires de services d’investissement habilités (http://www.regafi.fr) ou la liste des intermédiaires autorisés dans la catégorie conseiller en investissement financier (CIF) ou conseiller en investissements participatifs (CIP) (https://www.orias.fr/search).

Si la personne ne figure sur aucune de ces deux dernières listes, le gendarme financier recommande de ne pas répondre aux sollicitations.

Sur le même thème

Cryptomonnaies Forex arnaque Placements

Réactions et commentaires

Sur la même thématique