Epargne: pourquoi les Français privilégient les livrets

Les épargnants Français sont très prudents. Non seulement ils préfèrent placer leur argent sur des livrets, mais un tiers d’entre eux ne fait confiance qu’à ce type de produits selon une étude de l’institut YouGov.

Les Français investissent majoritairement pour se constituer un capital pour la retraite ou les enfants. Crédit: iStock.

41% des Français ont déjà investi, chiffre une étude récente de l’institut YouGov. De manière générale, les Français sont prudents. D’ailleurs, quand on leur parle d’investissement, 43% pensent d’abord à la rentabilité. Le risque (37%) et le bénéfice (35%) suivent. C’est donc tout naturellement qu’ils se tournent majoritairement vers les livrets d’épargne. 

Ce n’est pas faute de connaître les autres possibilités existantes. L’assurance vie est même le mode de placement dont les Français ont le plus entendu parler. Ils sont 82% à savoir que cette possibilité existe. Les plans d’épargne comme le PEL, le CEL ou le PEA sont, quant à eux, connus par 81% des sondés. Suivent l’immobilier (77%), la bourse (75%) et les métaux précieux (61%)…

L’immobilier, une priorité

L’immobilier est justement l’investissement que souhaitent réaliser la majorité des sondés qui n’ont pas encore investi et plus particulièrement les femmes (47% contre 39% des hommes). Les plans d’épargne puis l’assurance vie arrivent ensuite. Quant à ceux qui ont déjà placé leur argent, ils l’ont fait en le déposant sur des plans d’épargne dans 64% des cas. 

D’ailleurs, un Français sur trois n’envisage pas d’autre option que les livrets d’épargne. Ils sont 54% à estimer ne pas disposer de suffisamment de capitaux à placer, et 34% disent manquer de connaissances sur le sujet. Enfin, 30% des sondés craignent de tout perdre.

Un capital pour la retraite

Une réaction tout à fait compréhensible quand on sait que, pour 38% des Français, l’investissement a pour objectif de se constituer un capital pour la retraite ou pour les enfants. Ils sont 37% à épargner dans le but de se constituer un patrimoine.

A LIRE >> PEA: tout ce qui change dès le 1er juillet

Si les 25-34 ans sont 44% à demander conseil à leurs proches avant d’investir (contre 28% toutes catégories d’âges confondues), la majorité des sondés se fie aux banques (43%) et aux conseillers en gestion de patrimoine. Quid du net? Les hommes sont 27% à surfer pour trouver des conseils en matière d’investissement, contre 15% des femmes.

Sur le même thème

épargne immobilier livrets d'épargne Sondages

Réactions et commentaires

Sur la même thématique