MaPrimeRénov’: l’aide étendue à tous les Français avec un budget de deux milliards d’euros supplémentaires

Dès le 1er janvier 2021, tous les propriétaires pourront bénéficier de MaPrimeRénov qui sera augmentée de deux milliards d’euros. Elle inclura les propriétaires les plus aisés et les bailleurs, jusqu’alors exclus du dispositif.

Les propriétaires bailleurs étaient jusqu’à présent exclus de la prime puisqu’ils n’habitent pas dans le logement. Crédit: iStock.

La prime de rénovation du gouvernement sera largement augmentée pour bénéficier à tous les propriétaires et encourager les rénovations énergétiques. C’est une des priorités du gouvernement dans le plan de relance qui sera dévoilé jeudi prochain. Le dispositif de MaPrimeRénov’ pourra être mobilisé pour des travaux de rénovation permettant de réduire la consommation de votre logement, mais également pour financer un audit énergétique de votre habitation.

Les foyers modestes favorisés

Le montant de la prime dépendra du niveau de revenu des foyers. Ainsi, un foyer aux revenus plus modestes bénéficiera d’une prime plus élevée qu’un ménage plus aisé. Quatre catégories de revenus seront créées ainsi qu’une aide à la rénovation complète, a détaillé Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, auprès du Parisien. Par exemple, un foyer au revenu moyen pourra toucher une aide de 20 000 euros s’il rénove entièrement son logement et divise par quatre sa consommation, en isolant les murs, les combles, le plancher et en installant une pompe à chaleur.

A LIRE >> Isolation à un euro: une nouvelle arnaque se répand pour la rénovation des murs

Actuellement, MaPrimeRenov’ ne s’adresse qu’aux ménages les plus modestes. Le CITE, qui est un crédit d’impôt, est lui réservé aux plus aisés. Les propriétaires bailleurs étaient jusqu’à présent exclus de la prime puisqu’ils n’habitent pas dans le logement. Au premier janvier 2021, ils pourront désormais accéder à cette aide ainsi que les propriétaires plus aisés. L’avantage par rapport au crédit d’impôt est le versement de la prime à la fin des travaux. Le CITE, lui, est revanche, accordé l’année suivante.

Une simplification des démarches

La ministre déléguée au Logement veut également simplifier les démarches administratives. Les copropriétés n’auront désormais plus qu’un seul dossier à monter. Cette annonce doit permettre de relancer le dispositif qui ne bénéficie qu’à trop peu de personnes par rapport aux ambitions du gouvernement. Le ministère du Logement visait 200 000 bénéficiaires en début d’année alors qu’aujourd’hui, il en compte moins de 30 000.

Sur le même thème

Aides à la rénovation aides et allocations prime Rénovation bien immobilier

Réactions et commentaires

Sur la même thématique