Se connecter S’abonner

Bruno Le Maire annonce la création d’un nouveau produit financier

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance souhaite inciter les Français à dépenser et à investir plutôt que de placer leur argent sur les livrets d’épargne.

Un nouveau produit financier sera disponible dès le 1er octobre. C’est ce qu’a annoncé Bruno Le Maire sur LCI : le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance souhaite que les particuliers investissent dans les entreprises, notamment les PME. Ce nouveau produit, baptisé Bpifrance Entreprises 1, concerne environ 1 500 petites et moyennes entreprises et start up, françaises pour la majorité. Le ticket minimal d’entrée est de 5 000 euros qui seront bloqués cinq ans. « Ce n’est pas pour tous les épargnants, soyons clairs. C’est pour ceux qui ont un bas de laine déjà bien constitué », a précisé Bruno Le Maire. La durée de vie du nouveau produit financier est de six ans, prorogeable un an, et le capital investi n’est pas garanti.

Ce fonds de placement pourra être souscrit dans les agences bancaires et sur le site internet de la Banque publique d’investissement (Bpi). « Au bout du compte, on peut avoir une rentabilité plus importante que celle d’un livret A ou d’un livret de développement durable », a encore expliqué le ministre de l’Economie. L’objectif est de booster l’investissement « dans le tissu industriel français ». Il s’agit d’une première en Europe, « une forme de patriotisme économique, vous aidez les PME à se développer sur le territoire », s’est réjoui Bruno Le Maire, qui a rappelé que les Français avaient placé près de 90 milliards d’euros.

A LIRE >>> Des conférences pour mieux comprendre les produits d’épargne

Risque minimisé

Ce nouveau produit financier a été composé à partir de 145 fonds français de capital-investissement dans lesquels Bpifrance investit depuis 15 ans. L’opération ne représente que 10% du milliard d’euros investi par la Banque publique d’investissement chaque année. La création de ce placement était prévue avant la crise sanitaire. Selon le directeur de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, « on rend disponible pour tout le monde un produit qui était réservé à une minorité d’investisseurs avertis ».