Épargne salariale : les montants en forte hausse, les bénéficiaires en baisse

Près de 19 milliards d’euros d’épargne salariale ont été versés au titre de l’exercice comptable 2017. Une tendance qui devrait se poursuivre cette année.

La participation et l’intéressement de l’épargne salariale progressent à vive allure. Crédit : ©Istock

La participation et l’intéressement de l’épargne salariale progressent à vive allure. C’est le constat dressé par la Direction de la recherche du ministère du Travail (Dares), alors que la loi Pacte, promulguée en mai dernier, a pour but de dynamiser l’épargne salariale, expliquent Les Échos. Ainsi, au titre de l’exercice comptable 2017, les entreprises ont versé près de 19 milliards d’euros d’épargne salariale aux travailleurs du privé (hors secteur agricole).

Dans le détail, les entreprises de 10 salariés et plus ont versé 18,4 milliards d’euros à leurs employés contre 17,1 milliards l’année précédente. Des montants qui sont en forte augmentation : +6,6% par rapport à l’exercice comptable 2016.

Des primes en augmentation

Cette évolution s’explique notamment par la forte progression de l’intéressement, en hausse de 9,1% contre +3,5% en 2016. Par ailleurs, la participation est également en hausse avec +4%. En revanche, ce taux est en baisse par rapport aux 5,5% de l’année précédente, précisent Les Échos. À noter également que les abondements des employeurs aux plans d’épargne entreprise (PEE) ou plans d’épargne collective (Perco) ont progressé de 4,9 et 5,9%.

A LIRE >>> Epargne retraite : que penser des nouveaux dispositifs qui seront accessibles en octobre ?

Autre bonne nouvelle pour les salariés, le montant moyen des primes versées a progressé de 151 euros, selon la Dares pour atteindre 2.512 euros par bénéficiaire. En revanche, si l’épargne salariale affiche sa bonne santé, elle ne s’est pas étendue à tous les salariés.

Les salariés des petites entreprises exclus du dispositif

Selon l’étude de la Dares, le nombre de bénéficiaires est même en légère baisse avec 8,8 millions de personnes, soit 49,9% des salariés, qui ont eu accès à au moins un dispositif d’épargne salariale pour l’exercice comptable de 2017. Un chiffre en baisse de 1,8 point par rapport à l’année précédente.

Si l’épargne salariale est répandue au sein des grandes entreprises françaises, les salariés des petites entreprises restent, quant à eux, toujours aussi peu nombreux à bénéficier d’un dispositif de participation, d’intéressement ou d’un plan d’épargne salariale. Le Figaro rappelle que seules 11,2% des personnes travaillant dans une entreprise de moins de 10 salariés y ont accès contre 86% de celles employées par une entreprise de plus de 1.000 salariés.

A LIRE >>> Livret d’épargne populaire: ce petit placement qui peut rapporter gros et sans risque

Par ailleurs, certains secteurs sont plus généreux que d’autres concernant l’épargne salariale : la cokéfaction-raffinage, avec 94,4% de salariés couverts par un des dispositifs est la plus généreuse devant la fabrication de matériels de transport (92,3%). À l’inverse, les salariés travaillant dans l’hébergement/restauration (24,5%) ou l’enseignement privé, la santé humaine et l’action sociale (15,5%) sont moins bien lotis.

Sur le même thème

Entreprises épargne salariale

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique