A quel âge peut-on partir à la retraite ?

L’âge de départ à la retraite est fixé à 62 ans. Cela ne signifie pas pour autant que vous prendrez votre retraite avec une pension normale. Celle-ci peut être minorée. Votre départ à la retraite comprend plusieurs paramètres. Explications.

Il n’y a pas un âge, mais plutôt deux âges clés de la retraite dans le système français : d’une part l’âge légal, 62 ans, d’autre part celui du taux plein automatique, 67 ans à terme. Un certain nombre d’exceptions sont toutefois à connaître.

L’âge légal de la retraite désormais fixé à 62 ans

Souvenez-vous, fin 2010, la réforme des retraites portée par l’ancien président Nicolas Sarkozy et le ministre du Travail Eric Woerth allongeait de deux ans l’âge légal de la retraite en France. De manière progressive, en étalant cette hausse sur plusieurs années.

A LIRE AUSSI >> Retraite : qui peut toucher une pension de réversion ?

La période transitoire étant achevée, cet âge est désormais fixé à 62 ans. Ce qui veut dire qu’en règle générale, il n’est plus possible de toucher sa pension de base avant 62 ans. Quand on évoque l’âge de la retraite en France, c’est souvent à cet âge minimum, fixé par la loi, qu’il est fait référence. Si Emmanuel Macron a promis, dans son programme, de réformer le système des retraites, il a aussi assuré que cet âge légal de la retraite resterait fixé à 62 ans durant son quinquennat.

A LIRE AUSSI >> Les 10 pays où il fait bon prendre sa retraite

Attention, à cet âge, vous ne percevez pas forcément une pension de base « à taux plein », celle-ci peut en effet subir une décote si vous n’avez pas le nombre de trimestres requis pour votre génération. Vos pensions complémentaires peuvent aussi être minorées si vous n’avez pas le taux plein au régime de base.

A savoir : Plusieurs catégories de personnes ont toutefois la possibilité de partir avant 62 ans, par exemple ceux qui ont commencé à travailler tôt et qui répondent aux critères du départ anticipé pour carrière longue, ou encore les fonctionnaires de catégorie active.

L’âge du taux plein automatique, c’est 67 ans

A partir d’un certain âge, sachez que le taux plein vous est systématiquement attribué, peu importe le nombre de trimestres qu’affiche votre compteur. C’est, en règle générale, 67 ans pour ceux qui sont nés en 1955 ou après ; 66 ans et 7 mois si vous êtes de 1954 ; 66 ans et deux mois si vous êtes de 1953 ; 65 ans et neuf mois si vous êtes de 1952.

Pour les fonctionnaires de catégorie sédentaire nés avant 1958, et tous les fonctionnaires de catégorie active, cet âge du taux plein automatique est inférieur à 67 ans.

A LIRE >> Le top 10 des paradis pour la retraite

Certaines situations permettent en outre de bénéficier du taux plein automatique à 65 ans, quel que soit son quota de trimestres et quelle que soit son année de naissance. C’est le cas, par exemple, des aidants familiaux, à condition d’avoir arrêté de travailler au moins 30 mois consécutifs pour s’occuper d’un membre de la famille. Mais aussi des parents d’enfants handicapés, à certaines conditions.

Sur le même thème

Age légal retraite

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique